Rio de Janeiro : la « Cité Merveilleuse »

Voyage au Brésil | |

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 09/12/2018)

Capitale de l’Etat de Rio de Janeiro et deuxième plus grande ville du Brésil, après São Paulo, Rio de Janeiro est la première destination touristique du pays. On l’appelle affectueusement Rio ou parfois par son surnom de la « Cité Merveilleuse ». Découvrez cette ville tentaculaire que l’on ne se lasse de découvrir …

L’histoire de la ville

Initialement occupé par les Amérindiens de langue macro-jê, l’Etat de Rio de Janeiro fut conquis, vers l’an 1000, par les indigènes de langue Tupis, les Tamoios ou Tupinambas. Ces derniers vivaient autour de la baie de Guanabara durant le 16e siècle quand les Portugais ont débarqué.

Le site de la ville de Rio a été découvert par les Portugais le 1er janvier 1502 d’où son appellation de « Rio de Janeiro » signifiant la « Rivière de janvier ». Les historiens racontent qu’à l’origine, Rio était Ria pour indiquer la baie, mais que suite à une confusion, c’est Rio signifiant rivière qui a été adopté.

Les Tamoios furent les premiers habitants du pays à entrer en contact avec les Portugais avec qui ils faisaient du troc. C’est ainsi que les Portugais purent emporter chez eux des bois de couleur braise issu du « Pau Brasil » ou « Brasa » pour braise et qui a donné son nom au pays. Malgré le renforcement des relations commerciales qui ont eu lieu entre eux, leurs relations étaient semées de conflits puisque d’un côté les Portugais ont pris des Amérindiens pour en faire leurs esclaves tandis que de l’autre, les Amérindiens pratiquaient le cannibalisme sur les prisonniers qu’ils capturaient. Et les relations que les indiens entretenaient avec la France qui voulait coloniser le pays, n’ont rien arrangé.

Le 16e siècle fut marqué par des conflits sur le site de Rio de Janeiro. A part les pirates et les français qui ont ravagé une partie de la région afin de la coloniser, il y eut les représailles des Portugais pour chasser les Français qui ont occupé les alentours de la baie. Ces derniers ont fini par capituler au bout de deux ans de lutte et la ville, telle qu’on la connaît aujourd’hui a commencé à être fondée. Celle-ci fut baptisée « São Sebastião do Rio de Janeiro » ou Saint Sébastien du fleuve de janvier. Cette appellation a été donnée en l’honneur du roi Sébastien Ier de Portugal ainsi que du Saint célébré le jour de sa naissance. Jusqu’à nos jours, Saint Sébastien est resté le patron de la ville et y est célébré tous les ans.

La ville a ensuite connu un développement important, les Portugais jugeant son emplacement comme un point stratégique. Ils y construisent des forteresses, des quais, le Morro deo Castelo, …

Au cours du 18e siècle, elle connut un essor important grâce à la découverte d’or et de diamants dans la région. Son site portuaire opérait d’importantes exportations vers l’internationale. En 1763, le titre de capitale du Brésil fut retiré à Salvador de Bahia pour lui être attribué.

Rio de Janeiro : la « Cité Merveilleuse »

Rio de Janeiro, capitale du Brésil

De 1763 à 1808, la ville resta une capitale coloniale jusqu’à ce que la famille royale portugaise décide de s’y installer pour fuir l’invasion des Français au Portugal. Rio devient alors la première capitale européenne à se situer en dehors de l’Europe, une situation qui a suscité la polémique. Pour la faire taire, le roi Jean du Portugal éleva le pays au rang de Vice-Royaume, mais cela n’arrangea pas la situation. Il fut contraint, avec sa mère, la reine Marie Ire, de retourner au Portugal en 1821.

Après son départ, son fils, Pierre prit sa place au Brésil et les relations commerciales avec les Britanniques furent ouvertes, élevant le Brésil au statut de Royaume Uni à la couronne du Portugal.

Quand le prince régent Pierre Ier proclame l’indépendance de l’empire du Brésil le 7 septembre 1822, Rio de Janeiro fut maintenu capitale du pays. En 1831, Pierre Ier abdique et confie le pouvoir à son fils, Pierre II. Dans les années 50, ce dernier mena une lutte contre l’esclavagisme et grâce à lui, Rio bénéficia d’importants développements en matière de barrages hydroélectriques, de gaz, de téléphone, de plomberie et de télégraphe.

Suite à la lutte contre l’esclavagisme que la fille de Pierre II, la princesse Isabelle s’est acharné à continuer, l’esclavage brésilien fut aboli et la première favela de Rio vit le jour sur le Morro da providência.

Mécontent de cette lutte, les propriétaires terriens renversent Pierre II en 1889 et le Brésil devient une République. Là encore, Rio de Janeiro reste capitale du pays.

En savoir plus sur l’histoire du Brésil

Fin du titre de capitale

Quand Juscelino Kubitschek fut élu président du Brésil en 1955, il lança le projet Brasilia qui visait à bâtir une nouvelle capitale moderne. Cela avait aussi pour objectif de mettre fin aux rivalités entre Rio de Janeiro, connue comme étant la capitale politique et culturelle du pays et São Paulo, qui endossait le titre de capitale économique. Malgré le coût important du projet, Kubitschek réussit à mettre la ville sur pied et le titre de capitale fut officiellement transféré à Brasilia le 21 avril 1960.

La même année, la ville de Rio de Janeiro devient la capitale de l’Etat de Guanabara, remplacé, en 1975, par Etat de Rio de Janeiro.

Même si la ville ne détient plus le titre de capitale brésilienne, elle est restée une vitrine culturelle et touristique du pays. Depuis le 1er juillet 2012, elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco dans la catégorie « Paysage culturel urbain ».

Découvrir Rio de Janeiro

Un haut-lieu touristique

Ladite « Cité Merveilleuse » figure actuellement parmi les hauts-lieux touristiques du Brésil. Elle est connue pour son Carnaval animé par les défilés des écoles de samba, mais pas que. La ville est aussi le siège d’importants sites touristiques comme :

  • le Pain de Sucre dont le sommet culmine à plus de 400 m
  • le Corcovado qui culmine à 700 m et où l’on peut voir de près la fameuse statue du Christ Rédempteur qui veille sur toute la ville en contrebas
  • Copacabana et Ipanema : les deux quartiers huppés de la ville
  • Le parc naturel de Tijuca, …

Dans cette cité aussi bien adaptée pour un séjour d’agréments que d’affaires, vous aurez le plaisir de découvrir une riche gastronomie, des cultures colorées, festives et rythmées, des petits coins de paradis loin de la frénésie urbaine, des activités ludiques, … Les choses à faire à Rio de Janeiro et les sites à découvrir n’y manquent pas donc envolez-vous vers cette baie enchanteresse.

Pour information supplémentaire, les habitants de Rio sont appelés les « cariocas », mais lorsqu’on se réfère aux habitants de l’Etat de Rio de Janeiro, on parle des « fluminenses ». Et pour l’ensemble du pays, on parle de Brésiliens.

Découvrez le Brésil de A à Z

Tags: ,

Category: Voyage au Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *