San Miguel de Tucuman

Publié le: 29-06-2015

Voyage en Argentine | Argentine

Rating: 4.5/5. From 2 votes.
Please wait...
(Mis à jour le: 08/01/2019)

Située en Argentine, la ville de San Miguel est la capitale de Tucuman. Elle se trouve au nord-ouest, à un peu plus de 1 000 km de Buenos Aires. Elle a été construite au bout des monts de l’Aconquija, une chaîne de montagnes des plus orientales qui se situe avant les plaines chaco-pampéennes. Cette ville unique se particularise par sa situation stratégique, sa démographie et ses attractions touristiques. Lors d’un séjour en Argentine, ne manquez pas de la visiter.

Découvrez la ville de San Miguel de Tucuman en Argentine

Historique et caractéristiques

La ville est née vers 1565, grâce à Diégo de Vilarroel. A l’origine, elle se trouvait plutôt dans le sud de la Quebrada del Portugués, dans l’Ibatin jusqu’à ce que les habitants ont constaté que l’eau n’y était pas de bonne qualité et que la route du Pérou au rio de la Plata n’avait plus le même tracé. De plus, les indiens calchaquies de l’époque, ne facilitaient pas les choses.

C’est pour cela que la décision à été prise en 1685, sous le règne de Fernando mate de Luna, de recréer la cité à l’emplacement que l’on connaît actuellement, sur les rives du rio Sali, à l’ouest. Elle s’étend dans cette direction jusqu’aux flancs de la Sierra de San Javier.

Lors du recensement de 2001, la ville comptait 527 607 habitants. L’agglomération, également nommée le Gran San Miguel de Tucuman, comptait 738 479 habitants, ce qui la positionne à la cinquième place parmi les plus peuplées du pays. Sa démographie la plaçait même devant le Gran La Plata au cours des dix années précédentes. C’est aussi la ville la plus peuplée du nord-ouest de l’Argentine, la croissance ayant été de 18, 07 % entre 1991 et 2001.

Aujourd’hui, San Miguel de Tucuman est un centre économique connu en tant que zone productrice de canne à sucre, de tabac, de fruits et de riz, d’où le surnom de « El Jardin de la Républica » ou « Jardin de la République ».

Les richesses culturelles de San Miguel de Tucuman

Des rues arborées

Bien que méconnu par rapport à Buenos Aires ou encore Rosario ou Sante Fe, la ville de San Miguel de Tucuma, abrite de nombreux monuments historiques. Certes, s’y promener vous plongera surtout dans son passé historique, mais la ville reste quand même des plus agréables et les habitants, forts aimables. Entre deux visites, vous pourrez vous reposer sur l’une des charmantes places de la ville ou siroter un cocktail fruité auprès de l’un de ses nombreux restaurants.

Son centre historique :

En 2000, San Miguel de Tucuman a été déclarée par le gouvernement de l’Argentine comme étant une ville historique en raison du rôle qu’elle tient dans l’histoire du pays et le patrimoine qu’elle représente. La plupart de ses rues sont bordées de magnifiques arbres  comme le Jacaranda, l’oranger, le letipa lesquels fleurissent à une certaine période de l’année pour embaumer et apporter de la couleur à la cité.

La Casa de Gobierno :

La casa Gobierno de San Miguel de Tucuman

Cette belle bâtisse a été construite entre 1908 à 1910 sous un style alliant le classicisme à l’extravagance. En effet, on ne saurait définir exactement à quel style architectural elle appartient, tant on y trouve diverses influences comme celle de l’Italie du 19e siècle. La casa de Gobierno est l’un des monuments majeurs de San Miguel. Elle se situe sur la Plaza Independencia donc difficile de ne pas la voir se dresser dans le paysage surtout qu’avec ses trois coupoles, elle se reconnaît facilement. Soulignons qu’il s’agit du Palais du Gouverneur dont la construction s’est faite sous la domination espagnole. Le premier bâtiment a été construit bien avant 1908, mais suite à sa destruction, il a été rebâtie d’où ce style disons original.

La Casa de la Independencia :

C’est dans cette maison que le « Congreso general Constituyente » s’est réuni en juillet 1816 pour déclarer l’indépendance de l’Argentine. A cette époque, la demeure appartenait à un dénommé Francisca Bazan de Laguna. Aujourd’hui, elle fait partie des monuments incontournables de San Miguel. On peut encore y voir la salle historique où s’est tenue cette réunion décisive pour le pays.

A part cette salle, on peut également y voir quelques expositions d’objets datant de cette époque. Jusqu’en 1872, la maison reste la propriété de la famille Laguna avant d’être rachetée par l’Etat. Elle a alors accueilli les bureaux de la poste et des services judiciaires.

Soulignons que la maison que l’on peut voir aujourd’hui n’est pas l’originale. Il s’agit en réalité d’une réplique parfaite de la première laquelle a été entièrement rasée sous le gouvernement de Roca. Ce n’est qu’à partir de 1940 que la décision de la reconstruire comme avant est tombée.

Les lieux religieux :

San Miguel de Tucuman abrite un grand nombre d’églises dont les plus incontournables sont :

  • La Cathédrale :

La cathédrale de San Miguel de Tucuman

Également sise sur la Plaza Independencia, la cathedrale de San Miguel a été, jusqu’en 1813, le seul lieu religieux de la province de Tucuman. D’après les archives conservées, la Cathédrale a été plusieurs fois reconstruite. A l’origine, elle était une petite chapelle qui, sous le gouvernement de Celedonio Gutierrez, s’est vu agrandir et améliorer pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Conçue par un architecte Français du nom de Pierre Dalgare Etcheverry, elle affiche un style néo-classique et est ornée de deux clochers. Au sein de la cathédrale, on peut, aujourd’hui encore, admirer la croix en bois qui date de la première ville fondée à Ibatin.

  • L’église de la Merced :

Depuis 1834, sur l’emplacement actuel de l’église de la Merced se tenait un temple érigé en l’honneur de la Sainte Vierge de la Merced. La construction de ce dernier n’arriva toutefois pas à son terme et ce n’est qu’en 1880 que l’église fut entièrement bâtie. Malheureusement, par manque d’entretien, elle se dégrada rapidement et finit par être totalement détruite en 1927. 20 ans plus tard, une nouvelle église fut construite grâce aux fonds personnels des époux Alfredo Guzman et Guillermina Lesto. La construction débute en 1947 pour s’achever en 1950.

A part ces deux églises, je vous recommande également la Basilique Santo Domingo également connue sous le nom de Basilique Santisimo Rosario et la Basilique San Francisco.

Les Musées :

La Casa de Gobierno

San Miguel de Tucuman abrite un grand nombre de musées dont mes coups de cœur sont :

  • Le Museo Provincial de Bellas Artes « Timoteo Eduardo Navarro » :

Ce musée a été ouvert en 1972 pour exposer les œuvres de l’ancien musée des Beaux-Arts de la ville lequel date de 1916. En 1986, il fut rebaptisé du nom de Timoteo Navarro, un artiste originaire de Tucuman.

  • Le Museo Folclorico Provincial « General Manuel Belgrano » :

Ce musée est axé sur les traditions et l’artisanat du Tucuman. Le musée a été ouvert en 1943 et est aujourd’hui abrité dans une belle maison datant de 1737.

  • Le Museo Casa Padilla :

La bâtisse abritant ce musée est une version typique de la « casa chorizo ». Elle a été construite en 1860 et a été restaurée, en partie, en 1975. Sa collection se compose aujourd’hui de meubles datant du 19e siècle, de pièces de porcelaine, …

  • Le Museo Historico Provincial « Presidente Nicolas Avellaneda » :

La demeure abritant le musée date de 1835. Le musée a été baptisé ainsi, car c’est là que le président Nicolas Avellaneda a vécu toute son enfance. Selon l’histoire, c’est la première maison dotée d’un étage construite à Tucuman. En 1941, la demeure a été déclarée monument historique national puis fut transformée en musée en 1976.

Découvrez l’Argentine de A à Z

Category: Voyage en Argentine, Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *