Tiwanaku : à la recherche du temps passé

Publié le: 02-09-2015

Voyage en Bolivie | Bolivie | |

(Mis à jour le: 27/08/2019)
Tiwanaku : à la recherche du temps passé
4 (80%) 4 vote[s]

Tiwanaku, à la recherche du temps passé

Tiwanaku, également connu sous le nom de Tiahuanaco, est incontestablement l’une des cultures les plus anciennes en Amérique. La ville pré-coloniale de Tiwanaku était la capitale et constitue le site archéologique le plus important en Bolivie. C’est une étape incontournable, située dans la province d’Ingavi, à La Paz. Elle se situe à 70 km de la ville et 15 miles du lac Titicaca, à une altitude de 3.885 mètres au-dessus du niveau de la mer. Tiwanaku était un centre urbain bondé qui comportait un certain nombre de bâtiments. Elle couvre une superficie totale de 4 km².

L’influence de Tiwanaku en Amérique du Sud est révélée par les monuments Menay au Pérou (culture Inca), en Équateur, au Chili, en Argentine et en Bolivie, dans Amazonie orientale. Certains scientifiques considéraient le site comme la capitale d’un ancien empire mégalithique. Pour le chercheur britannique James Allen, Tiwanaku fut l’un des royaumes de l’Atlantide de Platon.

La civilisation de Tiwanaku

La dénomination Tiwanaku ne se réfère pas seulement à la ville, mais à la civilisation qui l’a érigé. Il s’agit d’une civilisation précolombienne ayant existé, entre 3 500 à 1 000 ans avant l’ère chrétienne. Certains chercheurs et historiens pensent néanmoins qu’elle existait déjà il y a plus de 12 000 ans avant notre ère, même si les signes qui tendent à le faire croire sont difficiles à confirmer.

Parmi ces traces, il y a par exemple des fossiles d’animaux aujourd’hui disparus, mais qui existaient il y a 12 000 ans. Et quant au bâtiment qui fait penser à un port, les scientifiques restent perplexes, puisque ce monument se situe quand même à environ 15 km du lac Titicaca. Certes, il est possible que l’eau ait pu reculer depuis, mais pour atteindre son niveau actuel, il faudrait que ledit bâtiment ait existé et opéré en tant que port, il y a plus de 10 000 ans, quand le lac n’était pas encore autant en retrait.

Dans tous les cas, on a quand même des faits certains concernant cette civilisation. Parmi eux, on sait que :

  • la civilisation était à son âge d’or entre le 8e et le 11e siècle
  • son territoire était très vaste puisque s’étendait jusqu’au Pérou, à l’ouest de la Bolivie et au nord du Chili
  • la civilisation a décliné à partir du 12e siècle, de manière assez rapide sans que l’on sache vraiment pourquoi

Les ruines qui en restent donnent aujourd’hui un aperçu de ce qu’avait été cette cité prospère même si de nombreux mystères planent aujourd’hui encore sur cette ancienne civilisation.

Visitez le surprenant Temple semi-enterré

AkapanaC’est l’une des plus belles œuvres architecturales de Tiwanaku. Il a été construit deux pieds en dessous de la région environnante, avec un plan quadrangulaire entouré de murs et de piliers de grès rouge. Ces murs sont décorés avec des têtes sculptées dont les caractéristiques représentent les différents groupes ethniques qui faisaient partie de l’empire. Le temple aurait mesuré 7, 30 m de haut. Comme beaucoup de parties du site, il a été sculpté dans un seul bloc rectangulaire.

Ce temple abrite le monolithe Barbado ainsi que d’autres restes de sculptures taillées dans les murs. On en compte plus de 170 et ces dernières représentent toutes des têtes coupées.

Découvrir les richesses architecturales de Kalasasaya

Parmi les temples de Tiwanaku figure celui qui a le plus grand impact : Kalasasaya. C’est une structure basée sur cinq colonnes de grès avec des gargouilles décoratives pour drainer l’eau de pluie. C’est un centre cérémoniel construit à partir de grosses pierres d’environ cinq pieds de hauteur.

A l’intérieur, vous pourrez découvrir une grande cour rectangulaire en contrebas. En entrant par la porte principale du temple, il y a le Ponce Monolithe, qui représente un prêtre. La sculpture a été taillée dans une roche appelée andésite. Le plus surprenant c’est que cette roche n’existe qu’à environ 100 km du site ce qui fait que les habitants ont transporté ce lourd bloc de plusieurs tonnes sur place par on ne sait quel moyen. Dans cette œuvre d’art, vous pouvez apprécier l’art le plus pur de Tiwanaku, à travers des gravures d’iconographie fines. Vous pouvez également visiter les vestiges de ce qui aurait été de petites chambres semi-souterraines. Dans le parc, il y a un mur dont la base est en bloc de grès qui se ferme en laissant, sur les deux côtés, une sorte d’atrium qui sépare la zone centrale.

La Pyramide Akapana

C’est un ouvrage historique clé et le centre civique de Tiwanaku. La pyramide est une structure avec sept plateformes étagées, de 18 mètres de haut. Les murs de soutènement de la terrasse du premier ont été recouverts de pierre et rembourrés avec des blocs de coupe parfaite. Ces différences dans les techniques de construction présument que le travail a pris beaucoup de temps. Au sommet, il y avait un temple souterrain qui aurait eu une croix décalée à la manière d’une croix andine.

Au 18e siècle, l’Espagnol Oyaldeburo a fouillé la pyramide, en quête de présumés trésors, jetant les débris sur les côtés. L’entrée principale de ce monument est située à l’ouest où au-dessus se situaient des socles taillés en pièces de basalte noir. Actuellement, la pyramide d’Akapana est à nouveau déterrée, après avoir été oubliée pendant des siècles sous les décombres.

La Porte du Soleil ou Puerta del Sol

Porte du soleil, Kalasasaya

Il s’agit du monument le plus célèbre et important de Tiwanaku, située au sein de Kalasasaya. Elle est constituée d’un seul bloc de pierre andésite de 10 tonnes. La Porte du Soleil est restée inachevée, un fait qui accentue le mystère sur sa signification. Elle est connue dans le monde entier comme le plus grand spectacle offert par la culture Tiahuanaco, à la fois pour son art et pour son symbolisme.

En haut de la porte, on peut clairement voir le symbole représentant le dieu Viracocha ou Dieu soleil. Quand on imagine cette porte, on la pense immense et majestueuse alors on s’étonne un peu de découvrir, une fois sur place, une porte assez basse, mais quand même majestueuse. Selon les historiens, cela vient du fait que les Tiwanaku ne mesuraient que dans les 1m65.

Autour du dieu Viracocha gravitent d’autres personnages dont on a du mal à identifier. On sait toutefois qu’ils ont des ailes et certains ont même une tête d’oiseau.

Le Temple de Pumapunku

Malgré les pillages qu’a subis le site pendant de nombreuses années, on peut facilement imaginer que le Temple de Pumapunku était autrefois un important lieu de culte. En son sein, on peut encore retrouver de nombreuses structures ainsi que d’immenses blocs de pierre taillés avec une précision surprenante. Sur certains blocs, on retrouve la fameuse croix andine parfaitement bien taillée dans la roche.

Les musées liés au site

Deux musées principaux ont été ouverts à proximité du site pour conserver les objets trouvés à Tiwanaku. On cite :

  • le musée « lithique » qui abrite les blocs de pierre sculptés comme le monolithe Benett qui avec ses 10 tonnes sur 7 m de haut, affiche encore parfaitement des gravures anciennes.
  • le musée des céramiques qui abrite de nombreuses pièces à découvrir, uniquement sur place, car aussi bien dans ce musée que dans celui réservé aux pierres, les photos sont interdites.

Découvrez la Bolivie de A à Z

Tags: ,

Category: Voyage en Bolivie, Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *