Toujours aucun client pour l’avion de combat français « Rafale » de « Dassault Aviation ».

Brésil | Actualité Brésil | |

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 29/06/2018)

Avec de multiples rencontres entre les présidents Lula et Sarkosy, le constructeur Dassault espérait décrocher son premier contrat à l’étranger au Brésil.

Le Brésil risque fort de ne pas choisir l'avion de combat Rafale de chez Dassault aviation après le non choix du président sortant Lula. Les spécialistes militaires brésilien aurait porté leur choix sur l'avion américain F18 Hornet.

 Ici, l’avion de chasse « Rafale » en version bi place. Toujours pas de contrat au Brésil pour l’avion de combat français

Bien que le gagnant de ce juteux contrat n’a pas encore été désigné, il semblerait que le Brésil ne soit pas enclin à choisir le « Rafale« .

 

Le futur président Brésilien sortant, Lula da Silva a communiqué lors d’une émission de télévision brésilienne que sa décision sera un non choix.

En effet, toujours en activité jusqu’au 1 janvier 2011, le président brésilien souhaite que la décision d’achat de 36 avions de combat pour moderniser le Brésil soit prise par la future présidente Dilma Rousseff.

Après plusieurs rencontres entre les hautes autorités françaises et brésiliennes, l’avion de chasse français semblait être le vainqueur face aux autres jets.

Les autres pays en liste pour décrocher ce contrat son la Suède qui propose son « Gripen NG » et l’Amérique est son très répandu avion « F/A-18 Super Hornet« .

Pourtant tout avait l’air de faire pencher la balance en faveur du « Rafale« , lors d’une dernière réunion le président français avait assuré à son homologue brésilien le plein accès aux données et transfert technologique de son monoplace.

Car le Brésil ne veut pas devenir juste acquéreur d’un avion de chasse et de combat, il veut produire son propre avion ou tout du moins sa propre lignée de « Rafale » pour ensuite le proposer à la vente à ses voisins fortunés comme l’Argentine par exemple.

D’autres pays seront sans doute intéressés par une transaction militaire comme le Pérou, le Chili ou la Colombie dans certaines conditions.

D’après les spécialistes militaires, cette non réponse signifierait en réalité un non de la part du gouvernement Brésilien pour l’achat de ses avions « Rafales« .

D’ailleurs des rumeurs indiqueraient que le responsable militaire aérienne du Brésil est fait remarquer que le chasseur de combat « F18 Hornet » est sans doute le meilleur avion d’un point de vue technique de la planète.

En savoir plus sur le Rafale http://www.myzone59.com/le-rafale-avion-de-chasse-de-dassault/

Tags: ,

Category: Brésil, Actualité Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *