Tourisme à Buenos Aires : deux sites incontournables à découvrir

Voyage en Argentine | Argentine |

Buenos Aires connaît actuellement une forte progression dans le domaine du tourisme en Argentine. Selon Voyage + Leisure, un magazine mensuel, les voyageurs ont voté pour la ville en tant que deuxième ville à visiter absolument, après Florence (Italie). Si vous avez décidé de partir en vacances dans cette villa atypique, il ne faut pas manquer de visiter les deux sites privilégiés : la Plaza Dorrego et l’Obélisque de Buenos Aires.

Plaza Dorrego

Tango en plein airPasser un dimanche dans les environs de la Plaza Dorrego est l’une des rares choses qui se classent comme un «must do» pour les visiteurs de Buenos Aires. Le septième jour de la semaine, alors que le reste de la ville est assez calme, cette partie de San Telmo est bondée de foule  et attire jusqu’à 8000 personnes, habitants et touristes. Ils vont à la découverte des antiquités et bibelots, regarder le tango en plein air et les représentations d’artistes, s’asseoir pour boire un café ou une bière, ou tout simplement se promener sans but dans cette ambiance hors du commun intéressant. Le marché est né en 1970 et compte plus de 270 stands d’antiquités, phonographes, vêtements d’époque, bijoux, livres anciens, objets d’artisanat et autres bibelots. Il est ouvert le dimanche de 10h00 à 18h00. Dans cette ambiance de foire, tango argentin et danses folkloriques viennent animer la place toute la journée. La Plaza Dorrego du dimanche est un excellent moment et le lieu pour profiter d’une initiation à  la danse. En outre, dans l’après-midi et en début de soirée, après que les stands plient bagage, des leçons gratuites de tango en plein air de tango y sont souvent données, ce qui peut être une bonne occasion de s’amuser. Si vous n’êtes pas adepte de la danse, il est agréable se s’asseoir à l’un des bars qui entourent la Plaza et de contempler le spectacle de là, tout en dégustant une boisson rafraîchissante.

Obélisque de Buenos Aires

L’Obélisque est le monument le plus célèbre de Buenos Aires et s’étend à partir du cœur de la ville, tel un crayon géant. Il constitue un véritable symbole et un point de ralliement dans cette métropole gigantesque. Depuis sa construction en 1936, il a subi quelques modifications mais est resté un site de référence en matière de tourisme.

Obélisque de Buenos AiresIl a été conçu en commémoration du 400è anniversaire de Buenos Aires par Alberto Prebisch, un architecte moderniste né de parents allemands.

Construit à partir de pierre blanche, il est composé de quatre côtés et fait 220 pieds de haut. Chaque côté définit des moments précis dans l’histoire : la fondation de la ville en 1536, sa fondation définitive en 1580, la sensibilisation inaugurale du drapeau argentin dans la ville en 1812 et la déclaration de Buenos Aires comme la capitale de la nation en 1880.

Le site de l’obélisque ne pouvait pas être plus adapté pour le tourisme. C’est précisément l’endroit où l’église San Nicolas se dressait autrefois, église qui a donné son nom au quartier du centre-ville communément appelé microcentro.

C’est aussi le point de ralliement pour toutes sortes de rassemblements publics : des congrégations religieuses aux manifestations politiques, en passant par des veillées et concerts organisés à l’Obélisque ont été connus pour attirer des milliers de visiteurs.

Tags:

Category: Voyage en Argentine, Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *