Un pape d ouverture

Publié le: 18-03-2013

Argentine | Actualité Argentine |

(Mis à jour le: 30/07/2013)
Evaluer cet article

Dans son discours, il a appelé ‎le monde à la paix. « Le monde doit
prendre le chemin de la paix, de l’amour et de la fraternité ».
Tel sont les premiers mots du nouveau Pape qui vient d’être sacré ce
soir.
Âgé de 76 ans, l’Archevêque de Buenos Aires Jorge Mario Bergoglio a pris
le nom de François en référence à Saint François d’Assise, donc à son
attachement à la pauvreté.
C’est un homme qui est un combattant contre la pauvreté, et pour les
droits de l’homme.

 

C’est un pape d’ouverture, dans la suite de Jean-Paul 2 qui a été élu par le Conclave.

 L’église catholique craignait-elle un pape trop conservateur, à l’image du cardinal Marc Ouellet, ex-archevêque du Québec, de Timothy Dolan, archevêque de New-York ou Sean O’Malley, archevêque de Boston, tous trois proches des milieux conservateurs et en vogue avec la politique ecclésiales de Benoit XVI.

 

Mais l’église catholique a jugé qu’elle avait plutôt besoin d’un souffle d’air frais, progressiste, pour revenir sur la continuité de la politique d’ouverture menée par Jean-Paul 2.
Membre de l’ordre des Jésuites, le Pape François est un combattant contre la misère, et pour les droits de l’homme.
Il est reconnu comme autorité morale en Argentine et saura fédérer l’église catholique ainsi que la communauté chrétienne et au-delà l’ensemble des croyants musulmans et juifs pour une marche vers la paix, à l’image de Jean-Paul 2 qui en 1986 avait convoqué et réuni à Assise les responsables des grandes religions afin de réfléchir pour la paix.

Tags:

Category: Argentine, Actualité Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *