Un pont de l’époque Incas au Pérou est menacé à cause des fortes pluies

 

Actualité Pérou |

Les fortes averses au Pérou menacent un pont Incas

Suite à ces dernières semaines de pluies, le fleuve Cuchis ou bien Cuchismayu qui parcourt la communauté paysanne de San Miguel de Cuchis située à  346 km de Lima, la capitale péruvienne enregistre une augmentation inquiétante dans le niveau d’eau. Une situation dangereuse qui menace les constructions et surtout l’historiques notamment le « Cuchischaca », un pont en pierres qui date de l’ère des Incas.

Le pont Cuchischaca du Pérou est menacé

pont-cuchischaca

En fait, le « Cuchischaca » est un pont arqué fondé avec des pierres sculptées de manière uniforme et d’après la tradition orale. Avant les Incas, il était un pont construit en bois ou bien en gué.

Lire aussi : La civilisation Inca

Pour faire en sorte d’attirer l’attention des autorités péruviennes, Rodolfo Rojas Villanueva, le président des natifs de ladite communauté, a lancé un appel au Minisytère de la culture du Pérou : « Le fleuve Cuchis présente depuis quelque temps un débit impressionnant, arrachant à son passage des blocs de pierre et des arbres et détruisant même les modestes demeures des paysans. Après le Chemin de l’Inca qui traverse ma communauté, le pont « Cuchischaca » constitue l’ultime héritage inca par ici, c’est pourquoi je réclame l’attention immédiate du ministère de la Culture et de la Défense civile ».

Pont  Cuchischaca

cuchischaca

M. Villanueva a tenu à préciser que le pont « Cuchischaca » existait déjà à l’époque qui précédait celle des Incas. Il était utilisé pour des échanges entre les différentes communautés et tribu qui se partageaient la région, les Astobamba, les Huarautambo, les Goñicuta, les Chumpiwilka, les Gorish, les Wantar, les Picush, les Guapia…

Ensuite quand vint l’ère des Incas, le pont a été reconstruit d’une manière qu’il soit parallèle à la construction du célèbre Chemin de l’Inca, le Qhapac Ñan. Il reliait Cusco à Cajamarca. Pendant la période coloniale, ce pont a été utilisé pour le transport des minerais. Il a participé également dans les combats contre les armées du royaume portugais au 19ème siècle.


« Depuis Chacayán, une colonne de 3 000 hommes et de 500 bêtes se rendra à Rancas, et depuis Yanahuanca se dirigera vers Rancas une autre colonne de 3 000 hommes et de 1 000 bêtes : il est important qu’à Cuipán, Cuchis et Tusi soient apportées les rations correspondantes au nombre d’hommes et de bêtes, et que soient construits des hangars ou tambos qui puissent abriter au moins 1 000 hommes »
raconte Rodolfo Rojas Villanueva tout en ayant une aire de fierté.

Tags:

Category: Actualité Pérou

Comments (3)

  1. Marianne dit :

    Un pont de l’époque Incas..c’est vraiment merveilleux!
    Espérant que les autorités péruviennes s’occupent au mieux de ces monuments historiques!

  2. Christine dit :

    pont Incas
    C’est triste de voir des oeuvres historiques d’une telle valeur oublié!!
    Un pont comme ça devrait être préservé de tous!

  3. Jérôme dit :

    Ne laissons pas ces vestiges disparaître. Ce sont des trésors historiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *