Une syrienne au royaume de la beauté vénézuélienne

Publié le: 16-10-2015

Venezuela | Actualité Vénézuela | Actualité |

(Mis à jour le: 03/08/2018)
Evaluer cet article

Après le récent échec de l’équipe de volley-ball pour les qualifications aux Jeux Olympiques 2016 face à l’Argentine, le Vénézuela procède à l’élection de leur Miss mais cette fois, en faisant un buzz bien plus grand encore. En effet, l’heureuse gagnante de la compétition se révèle être d’origine syrienne. Bien que suscitant des polémiques au sein de la société vénézuélienne, personne ne pourra s’y opposer car la jeune femme est dotée de la double nationalité.

La Syrie en mauvaise posture

Drapeau vénézuelien

Il est connu que les femmes d’Amérique du Sud font partie des plus belles de la planète. Cependant, cette élection a totalement changé les points de vue et actuellement, beaucoup se demandent si les résultats n’ont pas été trafiqués. Avoir une telle mentalité n’est pourtant pas une habitude chez les latinos car malgré des instincts plus ou moins impulsifs, la population reste très pacifique. Tout vient donc du fait que la Syrie soit extrêmement réputée en matière de terrorisme. A force de voir toutes les atrocités perpétrées par ce peuple, les vénézuéliens ne parviennent plus à déceler une image intérieure qui puisse montrer de la bonté ou de la compassion. Un seul mot revient en boucle dans les esprits lorsque le nom de la Syrie est prononcé, le sang.

Une miss bien plus vénézuélienne que toutes

Face à la décision du jury concernant le choix de la Miss Venezuela, les commentaires, bons et mauvais, n’ont pas tardé à se faire entendre. Certains disent que c’est une trahison envers la population tandis que d’autres pensent à une honte énorme qui vient s’ajouter à la défaite contre l’Argentine lors du match de volley-ball énoncé précédemment.

Ceux qui voient cette élection du bon œil sont rares et manquent d’arguments car la réalité est plus qu’évidente. Il est difficile d’accepter que la descendante d’un peuple aussi violent que les syriens puissent accéder à un tel titre au sein de la communauté vénézuélienne. D’autres commentaires avancent qu’il s’agit surtout d’une question de morale. Les plus superstitieux quand à eux soupçonnent une possible collaboration entre les deux pays ce qui n’arrangera aucunement la situation.

La Miss Venezuela, de son vrai nom Marina Habach Santucci, est en fait la fille d’Antonios Habach, un homme d’affaire syrien qui a quitté son pays natal depuis maintenant sept ans. Elle a donc le droit de participer librement à toutes les compétitions organisées. De plus, il faut savoir que Marina n’est pas la seule fille d’origine arabe à être élue Miss d’une autre contrée. Il y avait aussi Rima Fakih, une libanaise couronnée Miss USA 2010. Selon les enquêtes menées par les médias locaux, Marina appréciait déjà ce type de concours depuis l’enfance. Il est donc normal qu’elle dispose du potentiel nécessaire pour gagner de grandes compétitions.

Tags:

Category: Venezuela, Actualité Vénézuela, Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *