Une tombe précolombienne intacte a été trouvée au Pérou

Publié le: 24-05-2012

Pérou | Actualité Pérou |

(Mis à jour le: 14/04/2019)
Une tombe précolombienne intacte a été trouvée au Pérou
4 (80%) 1 vote[s]

Découverte d’une tombe précolombienne au Pachacamac au Pérou

Lima, la capitale péruvienne est connue pour être une ville qui comporte de nombreux sites archéologique de l’époque précolombienne. Parmi les sites les plus célèbres, on distingue la zone Pachacamac, située sur la côte Pacifique. C’est l’un des sites historiques es plus grands et les plus importants en Amérique du sud et il a été sujet de plusieurs recherches et fouilles depuis quelques vingtaines d’année.

Découverte d’une tombe précolombienne au Pérou

Découverte d'une tombe précolombienne au Pérou

Peter Eeckhout, un professeur d’histoire, dirige depuis environ 20 ans une équipe de recherches sous l’égide de l’Université libre de Bruxelles.  Lors des dernières expéditions dans le site, l’équipe a commencé à explorer une nécropole qui se trouve en face du temple de Pachacamac et là, elle a découvert  une grande chambre funéraire de 20m² est apparue, en parfaite état et totalement intacte.

Ce tombeau découvert est de la forme ovale, il a été enfoncé au fond de la terre et fermé par une toiture de joncs soutenue par des troncs d’arbre taillés. Autour du tombeau, les chercheurs ont découvert une dizaine d’enfant en bas âge avec la tête tournée vers la tombe. La tombe elle-même était divisée en deux compartiments, avec un mur de briques en  terre crue au centre constituant deux pièces. A l’intérieur, l’équipe a trouvé, disposé en 2 niveaux, plus de 70 squelettes et momies, dont la plupart sont encore bien emballées dans leur suaire, tous en position foetale, selon la tradition ancienne dans ces régions.

Les corps appartenaient à des hommes et des femmes de tous les âges. Ils étaient accompagnés de plusieurs offrandes à l’instar des vases en céramique, des animaux particulièrement des chiens et des cochons d’Inde, il y a également des bijoux en cuivre et en alliage d’or, des masques « fausses-têtes » en bois peint…les objets ont été emmené pour la restauration. Le plus grand nombre des cadavres appartenait en fait à des bébés et très jeunes enfants. Tout en se basant sur des caractères spécifiques des squelettes, les anthropologues de l’équipe de Dr Lawrence Owens de l’University of London ont réussi à faire des liens familiaux entre les cadavres. Certains des morts présentaient des traces de violence et des maladies graves.

En fait, une expédition précédente, dans le cimetière de Pachacamac, avait affirmé la présence de plusieurs malades parmi les mort ce qui a amené à penser à une hypothèse de « Lourdes préhispanique ». Cette découverte est toutefois très importante et qui pourrait être le début des réponses sur plusieurs questions qui ont resté sans réponse sur cette époque de la région.

Le Pérou de A à Z

Tags:

Category: Pérou, Actualité Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *