Cascades de Tamul : Découvrir les incroyables cascades de Tamul au Mexique

 

Voyage au Mexique | Mexique | | |

Si vous êtes en quête de sensations fortes, pensez à venir admirer les impressionnantes cascades de Tamul. Situées dans la région de la Huasteca Potosina dans l’Etat de San Luis Potosi au Mexique, elles font partie des premières destinations touristiques du pays. Grâce à la couleur bleue turquoise des eaux qui en découlent, elles sont sans nul doute les plus belles de la région. Découvrez les paysages époustouflants qui les entourent et admirez la force de la nature en observant le grand débit d’eau qui s’en échappe et qui se déverse en aval.

Cascade de Tamul

Quelle direction prendre pour se rendre aux cascades de Tamul ?

Pour découvrir les fameuses cascades de Tamul, il faut se rendre dans l’Etat de San Luis Potosi, situé entre Ciudad Valles et Rio Verde. Les cascades coulent au creux d’un canyon d’une profondeur d’environ 300 m. La couleur turquoise de ses eaux donne alors un contraste étonnant dans cet environnement entouré de hauts rochers et de végétation dense.

Au départ de Ciudad Valles, on se rend d’abord dans la municipalité d’Aquismon après un trajet d’environ 45 mn. De là, on se rend jusqu’au village de Tanchachin, le point de départ le plus proche pour visiter le site. Le mieux serait d’arriver sur le site dans la journée pour pouvoir y passer la nuit. Le village d’El Naranjito, lequel se situe à environ 10 mn du premier fait également un bon point de départ.

Partir à la découvert des cascades de Tamul au Mexique

Dans les deux cas, le fait d’arriver la veille de la visite permet de se reposer et de découvrir la culture des locaux. Ici, on parle plus de hameaux que de village, et pourtant les gens sont chaleureux, la gastronomie très goûteuse et les hébergements confortables. Bien sûr, il n’y a rien de très luxueux, mais c’est justement cette authenticité qui fait le charme des lieux. On ne se lasse pas de les découvrir en déambulant dans leurs petites rues avant de rentrer à l’hôtel assez tôt, car le départ pour les cascades est prévu pour très tôt le lendemain.

Découvrez les sites incontournables du Mexique

Les cascades de Tamul, c’est quoi ?

Dans un environnement de verdure, le Rio Gallinas poursuit sa course folle pour se jeter dans le Rio Santa Maria et former, en contrebas le fleuve Tampaon. Sa chute vertigineuse, d’une hauteur de 105 mètres a donné naissance aux fameuses cascades de Tamul. De ces hauteurs, le Rio Gallinas tombe en diverses cascades, mais leur ensemble donne une superbe vue, presque irréelle surtout que de part et d’autre ce rideau d’eau blanc, l’eau prend une coloration turquoise. A ce beau spectacle viennent parfois se mêler des arcs-en-ciel qui rajoutent encore un peu de couleur dans ce décor paradisiaque.

Les fameuses cascades de Tamul au Mexique

Quand l’humidité atteint son summum durant les périodes de pluie, l’arc-en-ciel se dédouble et semble flotter dans les vapeurs d’eau qui s’échappent des cascades pour former une sorte de nuage ou de brouillard.

Toujours pendant la saison des pluies, les cascades peuvent grossir jusqu’à atteindre les 300 mètres de large tandis qu’en saison sèche, elles se réduisent seulement à quelques mètres. En savoir plus sur la meilleure période pour aller au Mexique

Comment visiter les cascades de Tamul ?

  • Visiter les cascades d’en bas :

Situées à environ 44 km au nord-ouest de la municipalité d’Aquismon, des excursions sont organisées tous les jours pour découvrir les cascades de Tamul.

Au départ de Tanchachin de La Morena, cette dernière se situant au bord de la rivière, les excursions se font à bord de petits barques colorées en bois que l’on appelle « pangas ». Après avoir embarqué dans l’une d’elles, accompagné d’un guide, le petit groupe pagaie à contre-courant pour remonter la rivière. La taille du groupe tourne autour de 15 personnes, mais il est possible de louer un panga à titre privé selon votre budget.

Cascade de Tamul

C’est un peu sportif, mais quand on s’y met à plusieurs, on avance assez vite. Il faut tout de même adopter un rythme assez moyen, car sinon, on n’aurait pas l’occasion d’admirer le paradis vert qui s’étend des deux côtés de la rivière, parfois en hauteur des falaises recouvertes de mousse ou de roches blanches dont la couleur se reflète dans l’eau pour donner à la rivière un contraste de bleu plus clair encore.

Ici et là, on découvre de petites cascades qui tombent dans la rivière tandis que des oiseaux colorés, surpris par notre passage, prennent leur envol pour disparaître dans les hauteurs. Tout au long de ce chemin d’eau d’un extraordinaire bleu turquoise, la couleur de la rivière est vraiment superbe et presque irréelle, nous avançons doucement et à certains endroits, quand on arrive au niveau des rapides, il faut descendre pour tirer l’embarcation. Là encore, c’est un peu sportif, mais l’expérience en vaut la peine.

Les petites cascades du Tamul

Au bout d’une petite heure de pagaie et les bras bien musclés par l’effort, on arrive près de la majestueuse cascade. Atteindre le bas de la chute, là où l’eau se déverse est impossible, car les courants sont plus forts au pied des chutes. On se contente alors de l’admirer de loin, assis sur des rochers ou dans notre canoë. La vue est réellement impressionnante et on se sent minuscule face à cette force de la nature.

Après quelques photos ici et là, on rebrousse chemin, mais rassurez-vous, les découvertes continuent ! Sur le chemin du retour, les guides nous emmènent dans une petite crique où l’eau s’écoule sous formes de petites cascades ruisselant entre une végétation assez dense. Là, leur couleur est encore plus extraordinaire, mais le meilleur reste à venir.

Près d’une de ces cascades, on tombe sur des marches d’escaliers qu’on se hâte de gravir et en haut, c’est le paradis. On se retrouve face à une cénote, une sorte de piscine naturelle qui baigne tranquillement au sein d’une grotte. Là, l’eau a perdu sa couleur turquoise, mais elle est tellement cristalline qu’on peut voir le fond de la rivière. On s’y arrête pour une petite baignade fraîche. A proximité, on découvre un pont suspendu pour pouvoir admirer le paysage d’en haut.

La cénote des cascades de Tamul

Au bout de quelques heures, il faut retourner au canoë, car il est temps de rentrer au village. Il nous reste néanmoins une autre découverte importante à faire : toujours celle des cascades, mais cette fois-ci d’en haut.

  • Visiter les cascades d’en haut :

La visite se fait, cette fois-ci, au départ d’El Naranjito qui se situe à une dizaine de minute de Tanchachin. D’El Naranjito, on prend la voiture pour emprunter le long chemin qui mène jusqu’au point de départ de la marche. La route n’est pas très bonne et il faut même faire attention à certains endroits surtout si vous y allez en saison de pluie.

Pour ne pas prendre de risque, vu que les touristes ne connaissent pas la région, mieux vaut demander à un habitant de vous emmener jusqu’au point de départ de la marche à bord de son pick-up, cela est courant dans la région.

Après un trajet d’environ 45 mn, on arrive à un portail où il faudra payer quelques pesos pour pouvoir passer. Après ce premier péage, car il y aura un second, la voiture redémarre pour s’arrêter finalement au bord de la rivière qui traverse quasiment la route. Là, tout le monde descend pour traverser la rivière à pied. Arrivé sur l’autre rive, on arrive au second péage puis il faudra marcher le long de la rivière, pendant environ 20 mn pour atteindre le sommet des cascades de Tamul. Avant de sauter dans le vide, le Rio Gallinas laisse de nombreux petits bassins dans son sillage formant des petites cuvettes d’eau turquoise. Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre le temps de vous baigner dans l’un d’eux.

Découvrez les cascades de Tamul au Mexique

Du sommet, on ne peut pas vraiment voir le pied de la cascade, mais un chemin y descend, sur l’autre côté de la rive qu’on a longé durant la découverte en bateau. On se hâte d’y descendre pour redécouvrir la chute, cette fois-ci de plus près qu’à bord du bateau. Après quelques baignades aux pieds des cascades, on remonte dans une ascension un peu difficile, mais une fois au sommet, on replonge dans l’un des bassins de la rivière avant de repartir.

D’en haut ou d’en bas, les cascades de Tamul valent vraiment le détour, car une eau aussi turquoise qui coule au sein d’un canyon est un spectacle qu’on ne verra pas souvent.

Découvrez le Mexique de A à Z

Tags: , ,

Category: Voyage au Mexique, Mexique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *