Santa Cruz : Visiter Santa Cruz en Bolivie

Publié le: 04-06-2014

Voyage en Bolivie | | | | | |

(Mis à jour le: 05/05/2019)
Santa Cruz : Visiter Santa Cruz en Bolivie
3.5 (70%) 2 vote[s]

En l’espace d’une vingtaine d’année, Santa Cruz est devenu le centre du développement de la Bolivie. Sa richesse est due au gaz et au pétrole. Ses habitants aiment faire la fête, sont ouverts et ont un caractère jovial.

Histoire de Santa Cruz

Santa Cruz, de son nom complet Santa Cruz de la Sierra, est une ville sise sur les plaines orientales de la Bolivie à une altitude de 416 m. Elle est la capitale du département de Santa Cruz et est le chef-lieu de la province d’Andrés Ibañez. Elle est aujourd’hui la ville la plus peuplée de la Bolivie.

C’est le conquistador Ñuflo de Chavez qui l’a fondé, de manière officielle, le 26 février 1561. Il lui donna le nom de Santa Cruz de la Sierra, signifiant « Sainte Croix de la montagne » pour rendre hommage à Estrémadure en Espagne, sa ville natale.

Découvrez la ville de Santa Cruz en Bolivie

A cette époque, le site initial se situait à environ 220 km de la ville d’aujourd’hui, c’est-à-dire près de la Mission San José de Chiquitos. Le conquistador a choisi cet emplacement, car d’après lui, c’est l’endroit idéal pour partir à la conquête du « Candiré » ou « Mojos » qui signifie « terre riche ». Il pensait effectivement que les terres situées aux alentours de sa nouvelle ville étaient riches, encore plus riches que la terre des incas. Il n’aura toutefois pas le temps de s’en assurer puisqu’en 1568, il fut assassiné par les indiens Itatines avant de prouver ses dires. Les habitants de la ville ont toutefois cultivé le mythe sur cette richesse pendant de nombreuses années avant d’abandonner le site.

Après le décès de Ñuflo de Chavez, la ville s’est retrouvée au cœur des rivalités de pouvoir entre le Paraguay et le Pérou sans compter les soulèvements des populations indigènes. A cause de l’isolement du site, les habitants ont décidé de le quitter pour se rendre à San Lorenzo de la Barranca ou San Lorenzo de la frontera. Il s’agissait d’une autre colonie espagnole située au pied des Andes et fondée en 1590 par Lorenzo Suarez de Figueroa, alors gouverneur de la Province de Santa Cruz. Durant les années qui suivirent, ce bourg fut appelé tantôt San Lorenzo tantôt Santa Cruz. C’est finalement Santa Cruz qui fut maintenu et c’est là que la ville d’aujourd’hui s’est développée.

En ce qui concerne le premier site, il a été renommé Santa Cruz la Vieja signifiant « l’ancienne Santa Cruz ». Il est aujourd’hui possible de le visiter pour voir les vestiges archéologiques de la ville initiale.

Pour ce qui est de la Santa Cruz d’aujourd’hui, elle a longtemps gardé son aspect de bourg et ce n’est qu’à partir des années 2000 qu’elle a changé de visage en réalisant d’importants travaux de rénovation et de restauration. La transformation fut rapide puisqu’aujourd’hui, elle est devenue une des villes les plus prospères et les plus dynamiques de toute l’Amérique du Sud.

Malgré ce développement rapide, on y remarque une disparité flagrante entre les riches et les pauvres. Si d’un côté, certains habitants vivent dans la pauvreté la plus totale, de l’autre, les quartiers fermés dits « condominios », se sont développés pour les plus fortunés. Ces dernières années, une classe moyenne commence toutefois à percer pour rétablir un certain équilibre et redonner de l’espoir à la population.

A part les quartiers fermés, la ville se voit aussi doter de bâtiments de plus en plus hauts et ce, malgré le sol instable sur lequel Santa Cruz a été érigée.

Que voir à Santa Cruz ?

Pour ceux qui veulent passer un agréable séjour à Santa Cruz, sachez que la ville abrite quelques endroits incontournables tels que :

  • La Plaza 24 de Septiembre :

C’est la place principale de la ville. Elle concentre de nombreux édifices majeurs comme l’hôtel de ville, la cathédrale métropolitaine, de nombreuses demeures coloniales, des galeries et boutiques, … C’est le lieu de rencontre des habitants quand vient le soir et que la température se fait plus douce. Pour information, cette place n’est autre que l’ancienne Plaza de Armas quand la ville s’appelait encore San Lorenzo de la Frontera.

  • La Cathédrale Métropolitaine :

Que voir à Santa Cruz en Bolivie : la Cathédrale Métropolitaine

Celle-ci se dresse fièrement face à la Plaza 24 de Septiembre. On l’appelle aussi Basilica Menor de San Lorenzo. Elle a été construite en 1770 pour remplacer l’ancienne église. Ce lieu religieux est aujourd’hui apprécié pour ses deux tours de 40 m, ses voûtes ornées de bois sculptées, son vaste autel qui possède toujours une partie de son décor d’argent et ses quatre bas-reliefs qui sont également ornés d’argent.

  • Le Musée d’Histoire Naturel Noel Kempff Mercado :

Il se situe au n°565 de la Avenida Irala. Ce musée possède une collection importante composée de plus de 135 000 insectes, 50 000 espèces végétales, 5 000 fossiles, 2 000 mammifères et un nombre impressionnant de reptiles, poissons et amphibiens. Il a été créé pour mettre en avant la biodiversité de la ville ainsi que pour sauvegarder ses ressources naturelles. Rappelons que Noel Kempff Mercado était un naturaliste d’origine bolivienne qui, avant d’être assassiné a fondé le Parc National Noel Kempff Mercado et le Jardin Botanico Amazonico. Ce dernier a toutefois été inondé en 1983 puis a été remplacé par le Nouveau Jardin botanique.

  • Le Jardin Botanique de Santa Cruz :

Cet espace vert occupe une superficie de 186 ha. Il propose, aux visiteurs, plus de 6 km de sentiers de découverte pour mieux connaître les différentes espèces végétales qui poussent dans la région.

  • Le Parc National Noel Kempff :

Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus beaux parcs de l’Amazonie. Au sein de son espace verdoyant coulent de nombreuses cascades rendant le lieu propice au développement de nombreuses espèces d’oiseaux.

  • Le Biocentre Güembé :

C’est un petit paradis de 24 ha totalement entouré de forêt tropicale. Ce parc propose diverses infrastructures de découvertes et de détente dont les sentiers écologiques, les secteurs biologiques, les marais, les piscines, les lacs, la lagune Heliconia, …

Les secteurs biologiques permettent d’observer des tarentules, des papillons, des tortues d’eau et terrestres, des insectes, des iguanes et plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux colorés.

Le marais reconstitué, abrite des nandous, des capibaras, des daguets gris, …

Au milieu de la lagune Heliconia se trouve l’île aux Singes où l’on peut trouver des saïmiris et des capucins.

Que voir à Santa Cruz en Bolivie : le Biocentre Güembé

A part les activités de découvertes, le Biocentre possède aussi des petits lacs, des piscines, des bungalows, une aire de camping, … mis à la disposition des visiteurs.

  • Le zoo de Santa Cruz :

Ce zoo abrite plusieurs espèces d’animaux comme les pythons, l’ours à lunettes, les condors, les panthères…

Et pour ceux qui veulent découvrir les alentours de la ville, les lieux incontournables sont :

  • Ses piscines naturelles et ses cascades
  • le village de Porongo : c’est un village colonial qui se situe à une vingtaine de kilomètres de Santa Cruz
  • la ville de La Paz, …

Découvrez les sites incontournables à voir en Bolivie

Les meilleures périodes pour s’y rendre

Il fait généralement chaud à Santa Cruz avec une température moyenne tournant autour de 23°C, mais attention, pour y passer un agréable séjour, évitez le mois de janvier durant lequel la pluviométrie atteint son pic. Les périodes les plus favorables se situent d’avril à octobre tandis qu’en novembre, décembre, février et mars, les pluies restent présentes, mais en quantité moindre qu’en janvier.

En savoir plus sur le meilleur moment pour partir en Bolivie

Les formalités administratives

Mettez le cap sur Santa Cruz en Bolivie

Pour aller en Bolivie, vous n’aurez aucunement besoin de demander un visa. Avoir un passeport valide suffit et ce, quel que soit le mode de transport emprunté pour y aller. Il faut néanmoins souligner que si vous y allez en avion, une taxe aéroportuaire tournant autour de 25 USD par personne vous sera demandée.

En ce qui concerne la validité du passeport, les autorités boliviennes exigent à ce qu’elle soit supérieure à six mois partant de votre date de retour. Quant à la durée du séjour, elle ne peut excéder les trois mois.

Découvrez comment obtenir le visa pour séjourner en Bolivie

Les voies d’accès possibles

Pour visiter le reste de la Bolivie ou de l’Amérique au départ de Santa Cruz de la Sierra, vous pourrez prendre un vol depuis l’aéroport international de Viru Viru. Des liaisons directes vers Madrid, Lima, Buenos Aires, Washington, Miami, … y sont proposées. Vous pourrez également y trouver des vols nationaux pour vous rendre à Cochabamba ou à La Paz.

Si vous souhaitez emprunter la voie routière, des bus relient Santa Cruz à La Paz pour un trajet de 18 heures et à Cochabamba pour un trajet de 10 heures. Avant de vous y risquer, sachez que les routes boliviennes ne sont pas toujours au top donc préparez-vous pour une longue aventure.

Découvrez la Bolivie de A à Z

Tags: , , , , ,

Category: Voyage en Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *