Monnaies locales Amérique du sud : Découvrez les monnaies locales et les modes de paiement sud-américains

Publié le: 06-07-2015

Voyage en Uruguay | Voyage en Colombie | Voyage en Bolivie | Voyage en Argentine | Voyage au Venezuela | Voyage au Pérou | Voyage au Paraguay | Voyage au Chili | Voyage au Brésil

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Mis à jour le: 04/12/2018)

Les monnaies officielles utilisées en Amérique du SudL’Amérique du sud fait rêver les grands aventuriers et les vacanciers, mais avant de vous envoler pour cet ensemble de 16 pays différents, découvrez les 16 monnaies locales pour ne pas vous perdre.

En Colombie

Les pièces d’or ou Escudos furent la monnaie longtemps utilisée en Colombie jusqu’à ce que les Pesos colombiens (COP) fassent leur entrée en 1837. Un Peso colombien se compose de Centavos, mais cela semble être plus juste en théorie qu’en pratique vu que les pièces ayant les valeurs les plus faibles sont les 100, 200, 500 et 1 000 Peso. En 2002, la pièce de 1 000 Peso a été remplacée par un billet de même valeur, mais le gouvernement a décidé de reprendre la production de la pièce en 2012.

  • Le change :

Pour échanger vos dollars ou euros en Pesos colombiens, adressez-vous aux banques du pays ou à l’aéroport Eldorado à Bogota. Il est mieux d’échanger vos sous dans les grandes villes, puisque que tels établissements sont quasi-inexistants dans les petites villes ou villages colombiens.

  • Les distributeurs :

Si vous avez une carte de crédit comme Visa, Cirrus, Maestro ou MasterCard, retirer de l’argent vous sera facile auprès des « cajeros automaticos » ou distributeurs automatiques. Néanmoins, pour votre sécurité, ne retirez de l’argent qu’en journée.

  • Les chèques de voyage :

Bien que les chèques de voyage soient pratiques, évitez d’en utiliser en Colombie, car peu d’établissements acceptent de les recevoir ou proposent des frais exorbitants.

  • Le paiement par carte de crédit :

Le paiement par carte de crédit est possible en Colombie, mais seulement à Bogota et à Carthagène. Avant d’y recourir, il vaut mieux vous informer auprès de votre banque, car dans certains cas, les banques françaises, par exemple, prélèvent une commission entre 1, 5 à 2 % de la somme que vous réglez par carte.

Au Pérou

L’Inti fut la monnaie du Pérou jusqu’en 1991, année à laquelle elle a été remplacée par le nouveau Sol (PEN). Au Pérou, vous n’aurez aucun mal à échanger dollars et euros en Nuevo Soles et ce, même en magasins ou au restaurant. Toutefois, pour éviter de vous retrouver avec de faux billets, mieux vaut n’échanger qu’auprès d’établissements reconnus. Aussi, si vous prévoyez de vous rendre dans des villages reculés ou au Machu Picchu, effectuez vos retraits à l’avance dans les grandes villes.

  • Le change :

Il vous est possible de vous procurer des Nuevo Soles en France, mais pour bénéficier des meilleurs taux, mieux vaut n’échanger de l’argent qu’une fois arrivé au pays auprès d’une banque ou d’un bureau de change.

  • Les bornes de retrait automatique :

Avec une carte Visa ou MasterCard, vous pourrez retirer des espèces des bornes de retrait automatique avec en plus le choix entre retirer des dollars américains ou du Nuevo Sol péruvien. Pour ne pas perdre de l’argent en frais bancaire, renseignez-vous auprès de votre banque sur le montant de la commission concernant les retraits au Pérou. Certains établissements ont effectivement des accords avec les banques péruviennes ce qui vous évitera des commissions astronomiques.

  • Les chèques de voyage :

Si vous avez des Traveller chèques, seules les banques les acceptent au Pérou. Il faut néanmoins savoir qu’avec des cartes de crédit, vous aurez des taux plus intéressants.

Au Brésil

Le Real brésilien (BRL) est, depuis 1994, la monnaie locale utilisée au Brésil. Elle a remplacé le Cruzeiro. Le retrait d’argent auprès de distributeurs automatiques est possible dans tout le Brésil.

  • Le change :

Pour échanger des dollars ou euros, vous n’aurez aucun mal à trouver des banques et bureaux de change à Brasilia et dans les aéroports de Rio de Janeiro et Sao Paulo.

  • La carte Visa :

Si vous avez une carte Visa, vous pourrez retirer de l’argent dans les banques.

  • Les chèques de voyage :

Pour avoir toutes les chances de votre côté, outre les retraits, pensez à emporter des traveller chèques.

Au Chili

Depuis 1975, la monnaie officielle utilisée au Chili est le Peso (CLP). Le pays abrite de nombreuses bornes automatiques et quand elles portent le logo Redbanc, y retirer de l’argent avec une carte Visa est possible. Quant à échanger de l’argent, le Chili dispose de banques, de bureaux de change et d’agences de voyage. Pour bénéficier des meilleurs taux, mieux vaut n’échanger vos euros qu’une fois au pays auprès des bureaux de change à l’aéroport.

Au Venezuela

La monnaie locale est le Bolivares Fuertes (VEF).

  • La demande de devises étrangères :

C’est un sujet assez sensible au Venezuela où le gouvernement régule de manière très stricte le mouvement de devises étrangères au pays. Dû à cette régulation, la différence entre le taux de change officiel Dollar-VEF (dont le change se fait auprès des bureaux de change) et celui sur le marché noir est plus élevée que jamais. Cette différence peut atteindre jusqu’à onze fois le prix officiel.

  • Les distributeurs automatiques :

Rares sont les distributeurs automatiques qui acceptent les cartes de crédit au Venezuela. Durant un retrait ou un paiement par carte, ce sera toujours le taux officiel qui sera considéré et ce, même s’il est très défavorable par rapport à celui retrouvé au marché noir. Dans tous les cas, il vous est conseillé d’utiliser le moins possible votre carte bancaire, car au Venezuela, les données peuvent être enregistrées et votre carte sera facilement piratée.

  • Le change :

Le change peut se faire dans différents endroits au Venezuela : commerces, taxis, hôtels, … Toutefois, pour ne pas vous exposer à des sanctions sévères, mieux vaut toujours vous adresser à des établissements reconnus, car toute transaction effectuée sur le marché noir reste illégale et ce, même si les taux y sont plus avantageux. Si vraiment vous êtes tenté d’essayer, restez prudent et surtout, n’acceptez de suivre personnes dans des ruelles sombres, ne montrez jamais la somme que vous avez sur vous ni où vous rangez votre argent et n’échangez que par petites tranches. Pour votre sécurité, le mieux est de vous adresser aux petits commerces et kiosques, car ayant besoin de mettre des dollars américains de côté, ils ne vous arnaqueront pas, mais prudence tout de même.

En Equateur

Même si l’Equateur est le plus vaste pays au monde, il n’a pas de monnaie officielle. Le dollar américain y a alors été introduit en 2000. Pour s’en procurer, vous n’avez qu’à vous adresser à un distributeur automatique. Dans le cas où vous utilisez une carte Mastercard et Cirrus, utilisez des distributeurs appartenant au Banco del Pacifico ou encore le Banco del Pichincha, mais si vous utilisez une carte Visa ou carte Plus, mieux vaut vous adresser au Banco de Guayaquil et Banco La Provisora. La majorité des commerçants acceptent le paiement par carte de crédit, mais moyennant une commission entre 4 à 10 % de la somme à payer. Le mieux est donc de toujours avoir de l’argent liquide sur soi.

En Bolivie

La monnaie officielle utilisée en Bolivie, depuis 1987, est le boliviano (BOB). Si à son entrée, le taux de change était fixé à 1 : 1, aujourd’hui, il est de 8 : 1, car le boliviano a depuis perdu beaucoup de valeur par rapport au dollar américain.

  • Le change :

Pour échanger de l’argent, vous pourrez vous rendre à la banque ou auprès d’un bureau de change. Toutefois, pour gagner un peu plus, évitez d’échanger des billets de 100 dollars.

  • Les distributeurs automatiques :

Si vous avez une carte de crédit, n’hésitez pas à retirer de l’argent auprès des distributeurs automatiques.

  • Les traveller chèques :

Il n’y a qu’à La Paz que vous pourrez échanger des traveller chèques. Cette option est à éviter autant que possible puisqu’à chaque échange, on vous demandera une commission entre 1, 5 à 2 % du montant du chèque.

En Argentine

La monnaie officielle est le Peso (ARS) et se compose de centimes. Il a la même abréviation que le dollar à savoir « $ » donc avant d’acheter quelque chose au pays, assurez-vous qu’il s’agit vraiment du $ Peso.

  • Le change :

Le change se fait auprès des banques ou des bureaux de change. En ce qui concerne les bureaux de change, il y en a beaucoup à travers le pays, mais assurez-vous qu’il s’agisse d’un établissement officiel et agréé. Dans le cas contraire, mieux vaut passer votre chemin, car il y a de fortes chances qu’on vous refile de faux billets. Pour bénéficier des meilleurs taux de change, mieux vaut n’échanger vos dollars et euros qu’une fois en Argentine. Le taux y est très avantageux lorsque vous échangez de l’espèce.

  • Le retrait d’argent :

Pour en retirer, le pays abrite de nombreuses bornes de retrait automatique donc n’oubliez pas d’emporter votre carte de crédit. Surtout, n’utilisez ces distributeurs qu’en journée et d’être très vigilant. Si vous sentez qu’une personne vous observe en train de tirer de l’argent, mieux vaut y renoncer et chercher un autre distributeur plus loin. Vérifiez toujours que personne ne vous épie ou vous suive.

  • La carte de crédit et carte Maestro :

Ces cartes peuvent servir de moyen de paiement dans certains commerces et les grands hôtels. Toutefois, comme cela est très rare, mieux vaut ne pas trop s’y fier, de même que sur les traveller chèques.

Category: Voyage en Uruguay, Voyage en Colombie, Voyage en Bolivie, Voyage en Argentine, Voyage au Venezuela, Voyage au Pérou, Voyage au Paraguay, Voyage au Chili, Voyage au Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *