Walter Salles présente son film On the Road

 

Actualité

Walter Salles à Cannes avec son film On the Road

Walter Salles, ce cinéaste et réalisateur brésilien d’une notoriété magnifique est à cannes pour participer à la compétition officielle avec son film On the Road, une merveilleuse adaptation du roman mythique de la Beat generation.

Walter Salles a déclaré que le roman de Kerouac est en fait un amour de jeunesse, « je l’ai lu pour la première fois à 18 ans. J’étais sous le choc de ces personnages qui vivaient à fleur de peau, en quête de formes différentes de liberté, pour qui le sexe et les drogues étaient des manières d’amplifier leur perception du monde » a-t-il souligné.

Walter Sales et l’équipe de On the Road à Cannes

Walter Sales et l'équipe de On the Road à Cannes

En effet, le roman relate l’histoire d’un groupe de jeunes qui sont en mouvement constant. Ils doivent faire face à une culture encore conservatrice de l’Amérique du nord dans les années 1950. Selon lui, On the Road rappelle, entre autre, un Brésil sous la dictature militaire
dans les années 1970.

La réalisation du film a été objet de plusieurs retards et annulation, mais Salles a réussi enfin à mettre en route le projet. Il a signalé que  les discussions sur le film avec American Zoetrope et Coppola ont commencé depuis 2004, après la projection de « Carnets de voyage  » à Sundance. M. Salles a ajouté que « dès 1957, Kerouac avait envoyé une lettre à Brando pour le supplier d’acheter les droits de son livre et d’en incarner le rôle principal. Mais c’est Coppola qui s’y était
vraiment intéressé. Les premiers scénarios se terminaient par la mort de Dean Moriarty dans un accident de voiture. Selon les codes hollywoodiens de l’époque, ce personnage essentiellement libertaire n’était pas acceptable ».

Category: Actualité

Comments (1)

  1. Valfredo dit :

    Brazil
    O brazil
    Le Brésil a depuis longtemps un cinéma de qualité n’oublions pas que a Globo fournit au monde latino la plupart des nouvelles « telenovelas  » télévisées pour le monde entier

    je ne suis pas étonné que le Brésil soit enfin à l’honneur aussi pour le cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *