Ouragan Patricia : le plus puissant que le Mexique n’ait jamais connu

Publié le: 02-11-2015

Mexique | Actualité Mexique | Actualité |

(Mis à jour le: 07/08/2018)
Evaluer cet article

L’ouragan Patricia, considéré jusqu’ici comme le plus intense de toute l’histoire du Mexique, a frappé en fin de journée du vendredi 23 octobre au large de la côte pacifique, au Mexique. Fort heureusement, les dégâts causés n’ont pas été si importants qu’on ne l’aurait prévu. La tempête, d’abord classée catégorie 5, a finalement été considérée comme de catégorie 2, si l’on se réfère aux déclarations du Centre national des ouragans (NHC) aux Etats-Unis à Reuters.

Le pire a été évité

Bien que le Mexique ait pu échapper à une véritable catastrophe, on a tout de même assisté à des images impressionnantes. Enrique Pena Nieto, Président mexicain, a préconisé à ce que les habitants restent dans les abris à ce moment-là, jusqu’à ce que le danger soit écarté, l’ouragan ayant demeuré une menace pour le pays. En effet, la tempête s’est accompagnée de fortes pluies et de vent d’une vitesse de 270km/h. Selon le Président, le danger était toujours là, raison pour laquelle il a insisté, d’autant plus que la partie la plus redoutable de l’ouragan n’a même pas encore pénétré le territoire mexicain au moment des faits.

Ouragan Patricia : le plus puissant que le Mexique n’ait jamais connu

Un astronaute, Scott Kelly, a été envoyé en mission vers la station spatiale internationale. Des clichés de l’ouragan ont donc pu être communiqués, preuves évidentes de la puissance de cette tempête.

Un lieu qui accueille des milliers de touristes

La tempête a sévi sur la zone d’Emiliano Zapata ce vendredi à 18h15, à 95 km du grand port de Manzanillo. C’est précisément à cet endroit que se trouve la ville de Manzanillo, dans l’Etat de Colima, où 350 arbres ont été déracinés. Heureusement, on n’a pu enregistrer aucun dégât matériel, d’après les rapports de José Calzada, secrétaire au Tourisme. Il s’agit d’un lieu qui accueille des milliers de touristes et qui abrite une station balnéaire. Selon Ruiz Esparza, Ministre des Transports, il y a eu des glissements de terrain, causant la coupure de l’autoroute reliant Colima à la ville de Manzanillo. Près de 7000 visiteurs étrangers et 21000 touristes locaux étaient en séjour dans cette station balnéaire avant que l’ouragan ne frappe la zone.

 Les familles habitant la commune de Puerto Vallarta et ses environs ont été évacuées de leur foyer et se réfugient pour le moment dans  les locaux de l’université de la ville. Ce lieu sert donc provisoirement d’abri en attendant que la tempête passe, emmenant avec elle tout danger. Barack Obama, Président des Etats-Unis, a annoncé que des experts américains des catastrophes étaient dépêchés sur place pour venir en aide aux autorités mexicaines. Par ailleurs, il a adressé un message témoignant de son soutien envers la population mexicaine qui traverse actuellement une période difficile.

Le risque décroît

L’ouragan a tout de même épargné Manzanillo en passant assez loin de la région. La trajectoire de  Patricia se poursuit dans une zone montagneuse qui abrite des villages isolés. D’après les dernières informations du NHC publié sur Twitter, l’ouragan va à présent en direction de l’intérieur des terres. Les risques sont donc de plus en plus écartés, mais il persiste des  vents violents et des pluies très fortes qui pourraient causer des  crues et des éboulements dans les Etats de Nayarit, du Jalisco, de Colima, du Michoacan et du Guerrero dans la journée.

Lire aussi Que découvrir au Mexique?

Tags:

Category: Mexique, Actualité Mexique, Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *