Parc National Naturel El Tuparro : Le parc est un joyau de l’Orénoque en Colombie

Voyage en Colombie | Colombie |

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 29/06/2018)

Situé dans le département de Vichada dans la région de l’Orénoque, le Parc National Naturel El Tuparro est l’unique zone protégée des Llanos Orientales du Système de Parcs naturels nationaux colombien. Bien que la zone soit traversée par le fleuve l’Orénoque et qu’elle abrite diverses rivières, c’est à la tumultueuse Raudal de Maypures qu’elle doit son renom. Surnommée la « huitième merveille du monde », ce plan d’eau de toute beauté ainsi que la faune et la flore du parc vous ravira.

Les caractéristiques du Parc El Tuparro

Créé en 1970 pour protéger son écosystème, le parc national naturel El Tuparro a été déclaré Monument National et Réserve Mondiale de la Biosphère en 1982 par l’Unesco.

Il s’étend sur une superficie de 548 000 hectares couverte de vastes plaines verdoyantes côtoyant des énormes montagnes, de grands fleuves à débit important, des rivières et lacs aux eaux cristallines et des forêts à la végétation luxuriante. Les points d’eau sont, quant à eux, bordés de belles plages dorées.

Le Parc National Naturel El Tuparro : un joyau de l’Orénoque

Au sein du parc coule paisiblement le fleuve Orénoque à l’est, le Rio Tuparro au sud et le Rio Tomo au nord. Ces deux rivières ne sont autres que des affluents du fleuve. Ce dernier a un débit de 36 000 m3/s ce qui le classe à la troisième place des fleuves à fort débit à travers le monde après l’Amazone et le Congo. L’Orénoque est aussi l’un des plus longs fleuves de toute l’Amérique du Sud. Grâce au débit de ses points d’eau et aux diverses formations rocheuses de la région, lesquels forment le Bouclier Guyanais, le parc est devenu un important site touristique de la Colombie.

Pour en revenir au parc, elle se trouve, exclusivement, sur le territoire de la municipalité de Cumaribo. Elle abrite, à 75 %, des savanes inondées et non inondées tandis que le reste est partagé par des forêts riveraines et de forêt-galerie.

En termes de climat, la température moyenne tourne autour de 27°C à longueur d’année tandis que les précipitations annuelles oscillent entre 2 477 mm à 2939 mm.

Ses atouts touristiques

Le Parc National Naturel El Tuparro : un joyau de l’Orénoque

Le Parc National Naturel El Tuparro abrite une biodiversité inestimable. On y recense :

  • Plus de 320 espèces d’oiseaux dont de nombreuses espèces aquatiques : on peut citer des aigles, des hoccos, des canards, des anhimidae, des pénélopinés, …
  • Près de 74 espèces de mammifères : on y trouve des tatous des savanes, des tatous géants, des pumas, des pecaris, des cerfs de Virginie, des tapirs, des jaguars, des tigres papillons, des chiens d’eau, …
  • Près de 26 espèces de poissons dont la plus extraordinaire est l’osteoglossum perreyrae que l’on appelle communément le « fossile vivant »
  • Plus de 17 espèces de reptiles
  • Cinq espèces de primates
  • De nombreuses espèces d’amphibiens lesquels présentent de grandes différences à cause du grand nombre d’écosystèmes se côtoyant dans la zone

En ce qui concerne sa flore, le parc abrite deux types principaux de forêts à savoir la forêt-galerie et la forêt ripaire.

Les activités à faire

Le Parc National Naturel El Tuparro en Colombie

Le Parc propose aux visiteurs une large palette d’activités à faire. Parmi elles, il y a bien sûr les activités de découverte de sa faune et de sa flore, mais pas que. Vous pourrez aussi y admirer les cimetières indigènes parés de pictogrammes, les nombreuses œuvres artisanales conçues par les locaux et les fameuses rapides de Maipures qui, avec leur 8 km de long, sont les plus longues rapides au monde. A part cela, vous pourrez y faire du kayak, de la randonnée pédestre ou cycliste, de l’escalade, du camping, de la pêche artisanale et sportive, du rafting et de l’ornithologie puisque le parc est un endroit propice à l’observation des oiseaux.

Et pour ceux qui n’ont jamais fait du tourisme ethnique, c’est l’endroit idéal pour commencer. Cela consiste à partir à la rencontre des différents peuples qui vivent dans le parc et dans ses alentours. Il faut savoir que le site fait partir de la région de l’Orénoque, aujourd’hui peuplée, par de nombreuses tribus indigènes.

Découvrir la Colombie de A à Z

Tags:

Category: Voyage en Colombie, Colombie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *