Aventure dans la Vallée de la lune

 

Voyage au Chili | Chili | | |

Aventure dans la Vallée de la lune
Vallée de la lune

La Lune séjourne au refuge Vallot

La Vallée de la lune se situe à 13 km de San Pedro de Atacama, dans la Cordillère du Sel au Chili. Elle est réputée pour être un véritable sanctuaire de la nature et le monument est protégé par le caractère unique de sa beauté. Elle se compose d’une dépression entourée de petites collines avec des pics incroyablement nets.

Un paysage unique

Réserve nationale Los Flamencos

La Vallée de la Lune est une partie de la Réserve nationale Los Flamencos

La vallée dispose d’une gamme impressionnante de couleurs et de textures. En regardant de plus près, elle a une surface similaire à celle de la lune.  Il y a aussi des lacs asséchés, où la composition de sel constitue une couche blanche couvrant la zone. Elle présente des affleurements salins divers qui apparaissent comme des sculptures humaines. Vous pourrez également y découvrir une grande variété de cavernes.

La Vallée de la Lune est une partie de la Réserve nationale Los Flamencos et a été classée patrimoine naturel de l’Humanité de l’UNESCO en novembre 2000 pour sa grande beauté naturelle et cet étrange paysage lunaire, d’où elle tient son nom. Elle est également considérée comme l’un des endroits les plus secs sur terre, certaines régions n’ayant pas reçu une seule goutte de pluie en une centaine d’années.

Visiter la Vallée de la Lune

Vallée de la lune

Vallée de la lune au Chili

La visite est un voyage à la découverte des paysages qui semblent constituer un monde à part. Il est possible de visiter Dinosaur Valley et Death Valley, où une vue panoramique spectaculaire vous attend. Vous pourrez ensuite continuer vers la Vallée de la Lune, où vous allez trouver des formations géologiques qui sont le résultat de pliages successifs de la croûte de la terre. Dans la vallée, vous pourrez apprécier des sculptures de sel connues comme Las Tres Marias, formées suite à l’érosion éolienne.

Poursuivant votre visite, marchez à travers l’intérieur des grottes et rapprochez-vous de la vallée où se trouve la grande dune. Après une pause, vous pourrez grimper sur celle-ci, impressionnante par sa taille, raison pour laquelle elle est privilégiée des extrêmes. Vers le crépuscule, une palette audacieuse de couleurs or et rouge apparaît. C’est un ensemble de paysages d’une beauté incomparable et qui ressemble à un fragment du paysage lunaire.

Ce phénomène naturel magnifique est dû au croisement du désert d’Atacama avec la cordillère des Andes, qui se fait par les changements de pentes douces.

Aventure dans la Vallée de la lune

La Vallée de la Lune est un escarpement de tons bleu, rouge, jaune vert avec des formes les plus diverses et surprenantes. Le soleil fait varier ces tons dans mille formes différentes au cours de la journée, spécialement dans les heures crépusculaires où la beauté extrême apparaît.

Dans les nuits de pleine lune, la vallée présente également un aspect indescriptible, plénière de majesté et de silence, belle et imposante. Dans ce lieu, un spectacle géologique d’une grande beauté peut être observé, en particulier dans la soirée et le lever du jour. Chaque année, le site est visité par des centaines de touristes et constitue un des lieux sacrés du Chili.

Une visite du site, ça ressemble à quoi ?

Maintenant que nous en avons fini avec la présentation de style « académique » du lieu, découvrons-là d’après l’expérience d’un touriste qui s’est rendu sur place alias moi. Après des mois passés au Chili, je ne pouvais pas rater un tel site surtout qu’on m’a parlé d’un spectacle des plus romantiques : le coucher de soleil à admirer depuis un point de vue de la vallée. Avant d’y arriver, commençons par le commencement …

Une halte à San Pedro de Atacama :

San Pedro de Atacama est un petit village perdu au milieu du désert. Après un séjour frénétique  Valparaiso, l’endroit me dépayse un peu, mais ce n’est pas pour me déplaire. Bien que les infrastructures modernes manquent un peu, ici je découvre l’authenticité d’habitants chaleureux et souriants. Bien sûr, certains dérogent toujours à cette règle, mais en général, l’accueil y est correct.

On trouve quelques petits hôtels à bas prix à San Pedro. Je réserve pour une semaine le temps de découvrir le village et les trois sites qui l’entourent. Oui j’ai bien dit trois, car à part la Vallée de la Lune (dont il est question dans ce billet), j’ai aussi visité les geysers de Tatio et suivi l’excursion Piedras Rojas – lacs de l’Altiplano.

Visite guidée de la vallée de la lune

Visite guidée de la Valle De La Luna (San Pedro de Atacama)

Début de l’aventure vers la vallée de la lune :

Toutes les agences de San Pedro proposent une visite guidée du site. Vous pouvez donc vous inscrire auprès d’eux pour une visite d’une journée ou de fin de journée. En effet, la majorité des touristes y vont seulement pour le coucher du soleil ce qui est, à mon avis une erreur. Il y a tant à voir dans cette vallée qu’il faudrait y aller dès le matin histoire de tout voir avant le bouquet final du coucher du soleil. C’est notamment l’option que j’ai choisie en plus d’avoir opté pour une visite à vélo.

Le parc abritant le site se situant seulement à 6 km de San Pedro, le trajet jusqu’à l’entrée se fait en moins d’une heure. A l’entrée du parc, on doit payer le droit de passage et si vous avez le temps, discutez un peu avec le garde. Même si mon espagnol est un peu mauvais, la discussion m’a permis d’avoir un aperçu du site avant même d’y aller. Il faut dire que je suis arrivé une demi-heure à l’avance, le site n’ouvrant ses portes qu’à partir de 8h30. Sur place, je rencontre deux autres touristes également à vélo et avec qui je décide de partir à l’aventure.

Nous sommes les premiers à entrer dans le parc et profitons pleinement du fait que nous y soyons seuls, car à partir de 10h jusqu’à la fin de la journée, d’autres touristes vont affluer.

Dès les premiers mètres parcourus, nous nous rendons compte que nous entrons dans un monde à part. C’est vraiment comme si nous avons débarqué sur la lune sans la combinaison du cosmonaute. Tout autour de nous, un désert à perte de vue composé de dunes, de sol craquelé et de formations rocheuses aux sommets … salés. Non, ces traces blanches ne sont pas de la neige, mais bien du sel.

Très vite, nous arrivons au premier arrêt : la « duna mayor ». Non pas qu’il est interdit de s’arrêter plus tôt, mais il faut savoir que la vallée compte quelques points de vue où la vue est réellement imprenable. Au premier arrêt, nous découvrons un petit parking, mais comme nous sommes à vélo, nous continuons la route et nous arrêtons juste au niveau de la halte. La vue est vraiment superbe et nous fait découvrir de vastes étendues de dunes de sable et de formations géologiques originales.

Désert d'Atacama

Désert d’Atacama Coucher du Soleil dans la Vallée de la Lune

Nous continuons encore d’avancer le long de la ligne de crête qui sert de sentier et nous enfonçons encore davantage dans ce paysage lunaire semblable à celui de mars disent certains. Nous rebroussons ensuite chemin jusqu’au premier parking et empruntons la piste qui mène au second arrêt : le « mirador achaches ».

Une fois encore, on se retrouve comme embarqué dans le décor d’un film tourné sur la lune et ce sera ainsi lors des autres arrêts. Parmi ces derniers, il y a encore l’Amphithéâtre, la mine de sel, les Tres Marias et le Mirador du Coyote.

C’est au sommet de ce dernier que les touristes, y compris nous, nous rendons pour admirer le très attendu coucher du soleil. Ce dernier inonde toute la région d’une douce lumière orangée ce qui donne un aspect encore plus magique à la vallée. Le romantisme est réellement au rendez-vous !

Tags: , ,

Category: Voyage au Chili, Chili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *