Éruption du volcan Colima au Mexique : les autorités sonnent l’alerte

Publié le: 16-07-2015

Mexique | Actualité Mexique | |

(Mis à jour le: 03/07/2018)
Evaluer cet article

Le volcan Colima est l’un des plus actifs du Mexique. Il se situe à environ 450 kilomètres à l’ouest de Mexico, entre les Etats de Colima et Jalisco. Il est resté inactif depuis 1913 avant de se réveiller en 1988. Depuis, il entre régulièrement en éruption. Depuis le début de cette année, il est entré en éruption plusieurs fois, mais si les autorités ont jugé ces manifestations comme bénignes et sans risques graves, celle qui a eu lieu le 12 juillet dernier est des plus inquiétantes.

 

Février : dernière éruption enregistrée

La dernière éruption du volcan Colima date du 10 février 2015, mais l’explosion ne représentait aucune menace à cette époque même si la propulsion des roches et de fumée ont atteint une altitude de 800 mètres. Il faut savoir qu’une webcam enregistre en permanence les activités du volcan et c’est grâce à cette installation que trois éruptions ont pu être enregistrées depuis le début de l’année 2015.

Une dernière éruption menaçante

Le volcan Colima est de nouveau entré en éruption depuis le 12 juillet dernier. Contrairement aux précédentes éruptions, celle-ci est jugée plus inquiétante puisqu’il ne cesse de cracher de la lave le long de ses pentes et dégage d’épais nuages de cendre sur les villages alentours. Face à une activité de plus en plus soutenue, les autorités ont jugé bon de sonner l’alerte.

 eruption volcanique

Une violente explosion attendue ?

Pour les experts, le fait que l’éruption s’intensifie de jour en jour est alarmant. Ils craignent même une des plus violentes explosions depuis 1913, mais le ministère de l’intérieur, lui est plus optimiste. Selon lui, même si les activités du volcan peuvent s’intensifier dans les jours à venir, elles peuvent aussi se calmer.

Des mesures déjà prises

Face à l’urgence de la situation, des centaines de personnes ont déjà été évacuées, un aéroport a été fermé et la circulation automobile y est très limitée. Il faut savoir que depuis le 12 juillet, la cendre a totalement recouvert un flanc du volcan, des coulées de laves recouvrent ses versants et une forte vapeur pollue l’air. Pour Luis Felipe Puente, coordinateur nationale de la protection civile, on assiste à la plus forte activité du volcan depuis 2005. Pour réduire les dégâts, le périmètre de sécurité a été étendu à 12 kilomètres.

Tags: ,

Category: Mexique, Actualité Mexique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *