Les mariachis : le symbole du folklore mexicain

 

Mexique | Culture Mexicaine | | |

Les mariachis : le symbole du folklore mexicain
4.5/5 - (10 votes)

Le Mexique ne se résume pas qu’à une gastronomie succulente ou à des plages paradisiaques, le pays est également riche en coutume et en culture. C’est la parfaite destination pour passer des vacances de rêves.

Parmi la culture mexicaine, nous trouvons les fameux mariachis. Précieux et uniques, les mariachis sont même classés dans le Patrimoine immatériel de l’humanité à l’UNESCO depuis le 22 novembre 2011.

Si vous passez un séjour au Mexique, vous les croiserez sûrement étant donné qu’ils sont partout. Le Mexique est un pays qui se plonge dans la fête et l’art. Les journées mexicaines sont rythmées par la musique. Partons à la découverte des mariachis à travers cet article.

Origine des mariachis

Origine des mariachis

Les origines de la musique mariachi datent du XIXe siècle au sein de la ville de Cocula qui se trouve dans l’Etat de Jalisco. Au début, les formations mariachis s’apparentaient aux orchestres de théâtre espagnols. Ils utilisaient des instruments tels que les violons, les guitares et une harpe. Puis, vers la fin du XIXe siècle, la vihuela, une guitare à 5 cordes, remplaça la harpe. Les mariachis s’équipèrent d’un quator de base composé par deux violons et la guitare ainsi que la vilhuela.

Histoire des mariachis

Il y a quelques siècles passés, la musique mexicaine se composait seulement de flûtes, de tambours qui peuvent être en bois, en boue séchée ou encore en escargots. Quel que soit le rite sacré à effectuer, la musique est toujours présente.

Les nouveaux instruments sont apparus après l’arrivée du christianisme et des Espagnols. Les violons, les guitares, les harpes, différents instruments à vent se sont immiscés dans la musique mexicaine. Les musiciens locaux se sont approprié les instruments. En plus d’avoir appris à jouer de ces instruments, ils se sont également mis à la fabrication en ajoutant leur touche personnelle grâce à leur imagination et leur perception.

Durant l’époque coloniale, les productions théâtrales espagnoles ont eu un succès retentissant à travers le monde entier. En effet, à cette époque et même de nos jours, la musique et la danse ont une grande valeur. De nombreux orchestres jalonnent les salles de spectacle avec leurs différents instruments. Parmi ces groupes apparurent les mariachis.

Qu’est-ce que le mariachi ?

Qu'est-ce qu'un mariachi ?

Si on devait définir la chose la plus mexicaine, outre la tequila et la cuisine mexicaine, cela serait sans doute le mariachi. Bien au-delà d’une simple musique, le mariachi représente une révolution culturelle. Il se manifeste à travers un groupe de musiciens qui sont vêtus de vêtements populaires dont les plus récents sont les costumes de charro.

Il ne faut surtout pas manquer de profiter d’une prestation de groupes de mariachis lorsque vous serez de passage au Mexique. Cette musique est unique, culturelle, spirituelle et traditionnelle pour les locaux. Durant les festivités traditionnelles, les mariachis  sont toujours présents.

De nos jours, on associe le mot mariachi aux musiciens qui jouent dans les restaurants ou dans les rues et qui portent des costumes de charro argentés, de larges chapeaux et manipulent différents instruments de musique : violons, guitares, basses, vihuela, trompettes… Les paroles des chansons des mariachis parlent différents sujets en fonction des musiciens. Il peut s’agir d’amour, de politique, de mort, de héros, d’animaux, de trahison, etc.

  •         La french touch

Personne ne connaît vraiment l’apparition du nom « mariachi ». Plusieurs théories sont avancées. Et celle qui a le plus de sens est celle-ci. D’après la théorie originale, il y a la french touch quant à la source du mot mariachi.

En effet, il semble que le terme mariachi dérive du mot français mariage. Cela est notamment dû au type de musique jouée durant ces évènements. Mais un élément laisse dubitatif quant à la véracité de cette théorie. La musique mariachi provient d’une région du Mexique qui n’a jamais été visitée par les français sauf avant leur arrivée en 1864.

  •         L’arbre Pilla ou Cirimo

Une autre théorie parle d’une origine tirée du nom indigène de l’arbre Pilla ou Cirimo. Le bois de cet arbre sert à concevoir les guitares. Dans cette optique, le mariachi s’appliquerait à l’instrument et non aux musiciens.

  •         Festival en l’honneur de Maria H

Certaines personnes suggèrent également le festival en l’honneur d’une vierge s’appelant Maria H. Des musiciens jouaient tout au long du festival. D’où le nom de mariachi leur a été donné.

Les types de mariachis

Deux types de mariachis existent.

Le mariachi traditionnel

Il est apparu dans la période de la Nouvelle-Espagne. Les mariachis portent une tenue typique des paysans. Leurs instruments se composent uniquement d’instruments à cordes.

Le mariachi moderne

C’est la variante régionale de Cocula. Les trompettes font partie des instruments utilisés. Le mariachi moderne devient populaire au milieu du XXe siècle. Sa diffusion se faisait à l’échelle nationale puis à l’échelle internationale. En règle générale, le mariachi moderne est joué aux alentours des fêtes publiques telles que celle de la Vierge de Guadalupe ou encore les fêtes des Mères. Les costumes des musiciens sont appelés le traje de charro.

La tenue traditionnelle des mariachis

Chapeau des mariachis

Le costume de charro constitue traditionnellement la composition des vêtements des mariachis. Voici sa composition.

  •         Un grand et majestueux chapeau

Chapeau mariachi

Les hommes enfilent ce chapeau tandis que les femmes ornent des fleurs ou un bandeau sur leur tête à la place du chapeau.

  •         La ceinture

Ceinture Mariachi

Les mariachis portent une ceinture en cuire large autour de leur taille. On retrouve fréquemment des décorations composées de dessins de chevaux et de charros.

  •         Le nœud

Noeud de mariachis

Les musiciens les portent autour de leur cou. Le nœud est une cravate qui a la forme d’un papillon. Lorsque les mariachis se produisent, ils mettent le nœud au-dessus d’une belle chemise à manches longues.

  •         Les botonaduras

Ce sont des boutons qui agrémentent le costume. Ils ornent la marque du fabricant de costume. Les pantalons des mariachis présentent des boutons appelés mancueñas. Tandis que sur les manches se trouvent des boutons de manchette. A l’origine, les boutons traditionnels ont été conçus avec de l’or et de l’argent.

  • Le bottin

Bottin de mariachis

C’est une sorte de botte assez courte à porter avec le costume de charro.

La danse des mariachis

La danse des mariachis

Les musiciens jouent, chantent mais aussi…dansent sur la musique mariachi. La danse adaptée est une forme de danse associée traditionnellement avec le « son jaliciense » et le « son jarocho », le « zapateado ». Le style de la danse a des origines espagnoles.

Durant la pratique du « zapateado », les danseurs frappent le plancher à l’aide du talon de leurs bottes. Mais pas  n’importe comment. Ils suivent des rythmes ainsi que quelques syncopes qui s’accordent avec perfection au dynamisme des instruments. Si le musicien tape fort, le plancher peut même se casser sous l’intensité et la force de la danse.

Découvrez aussi les danses folkloriques en Bolivie

Tags: , ,

Category: Mexique, Culture Mexicaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code