Cap Horn : Découvrez le Cap Horn au sud de l’Amérique du sud

Publié le: 20-03-2013

Voyage au Chili | Chili |

Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...
(Mis à jour le: 05/06/2018)

C’est en 1578, que l’explorateur François Drake, lors de son périple en Amérique du Sud, découvre le « passage de Drake ». Sir Drake fut le premier à obtenir l’approbation de la reine d’Angleterre à cette époque pour faire le tour du monde. Au cours de son voyage il se retrouve malgré lui, dirigé par les tempêtes vers le Sud, entre la terre de Feu et l’Atlantique.
Quelques années plus tard, en 1616,  le commerçant Jacob Le Maire, s’aventure au niveau de ce passage préalablement découvert, à la recherche d’une route commerciale. C’est ainsi qu’il s’est aperçu de la présence d’une terre en hauteur : le Cap Horn.

 

le cap horn

 

Depuis le XVIII ème siècle jusqu’au début des XXème siècles, le cap Horn fut considéré comme une route marchande des plus
empruntées des navires chargés de marchandises commerciales. Ceci  jusqu’à ce que les dangers climatiques soient révélés et que
la zone du cap soit connue sous le nom du cimetière marin. De nos jours peu de bateaux osent encore s’y aventurer, à part quelques touristes aventuriers et des coureurs nautiques car il est indispensable de faire le tour du monde sans passer par cette zone.
La région est caractérisée par une structure, représentant la silhouette d’un albatros, un mémorial en l’honneur des marins disparus dans ces eaux terrifiantes.
Le cap Horn est une falaise située à l’extrémité du petit archipel des îles Hermite, au sud de l’archipel chilien de la Terre de Feu. Il est présenté comme le Point de rencontre des océans Pacifique, Atlantique et Antarctique.
le cap horn
Le Cap Horn  est un rocher terrifiant par ses conditions climatiques extrêmes. En effet, des études météorologiques ont montré que les
précipitations varient en moyenne entre 93,7 mm au mois d’Octobre et 137,4 mm au mois de Mars, les températures oscillent entre 14° maximum en été et peuvent atteindre -2° en hiver et enfin les vents soufflent à une moyenne de 30km/h. C’est à cause des vents violents et des courants puissants que la navigation se trouve  particulièrement périlleuse et c’est ainsi que la roche fut surnommée le Cap des tempêtes.
croisiére au cap horn

Le Cap n’est abrité que par son courageux gardien et sa famille, ils sont les seuls habitants permanents, entre une flore spécifique et très
diversifiée et une faune sauvage et particulière. Parmi les végétaux, on peut trouver des arbres du groupe des Nothofagus, des arbustes tel que
le Romerillo et le Mala Negra à petite fleurs blanches, des fleurs de l’Orchidée de Magallenas et des fruits à gout amer appelés la Frutilia
de Diablo . Concernant la faune, des espèces intrigantes tels que le canard vapeur, les oies communes, le cormoran royale, le dauphin noir,
la baleine ou l’orque à bosse, le manchot papou et le dragon de Patagonie y sont aussi représentés.
Le Cap Horn renferme une grande biodiversité et des sites spectaculaires tant sur terre que sur mer,
très appréciés par les touristes. D’où les nombreux passages en croisières et les hôtels à proximité du site qui sont de plus en plus fréquentés.

le cap horn

 

Tags:

Category: Voyage au Chili, Chili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *