Les deux compagnies aériennes sud-américaines Lan et Tam ont reçu leurs premiers Airbus A 320 Sharklets

Publié le: 10-05-2013

Brésil | Actualité Brésil | Actualité |

(Mis à jour le: 02/08/2018)
Evaluer cet article

Lan Airlines et Tam Airlines, les deux compagnies aériennes sud-américaines  possèdent à leurs tours leur premiers A 320 avec sharklets qui  ont été  livrés respectivement le 23 Avril dernier. En effet, le groupe Latam a pris livraison de deux airbus A 320 munis de sharklets pour la compagnie aérienne chilienne Lan et la compagnie aérienne brésilienne Tam.

 Airbus A 320 Sharklets

Airbus A 320 Sharklets


Selon le groupe aérien LATAM, le géant latino-américain, qui a été crée via une fusion des deux compagnies Lan et Tam en vue «  d’ouvrir l’Amérique du sud au monde  et de permettre de se positionner de façon à être opérationnel dans un contexte toujours plus compétitif, produit de la consolidation continue du secteur du transport aérien  mondial » d’après la déclaration du vice-président de LATAM, l’airbus A320 de Lan Airlines survolera le ciel chilien alors que l’airbus A 320 de Tam survolera le ciel du Brésil. Leur exploitation sera effectuée sur les lignes domestiques chiliennes et brésiliennes. En outre, le groupe Lan recevra deux autres appareils du même type qui selon leur communiqués de presse seront également exploités sur ses lignes intérieures.
Le groupe LATAM a déjà commandé 380 et exploite déjà près de 240 appareils.

Ainsi, les deux compagnies aériennes partenaires au sein du groupe LATAM Airlines recevront entre 2013 et 2017 plus de 100 avions avec sharklets dont l’investissement est évalué à 100 millions de dollars. Lan et Tam ont aussi commandé 180 avions chez Airbus uniquement des monocouloirs sauf 27 A 350-900 pour la compagnie aérienne brésilienne Tam Airlines. Alors que la commande de la compagnie aérienne chilienne, Lan Airlines est de 29 Dreamliner dont 3 ont été déjà livrés.
Rappelons que les sharklets sont des bouts d’ailes de 2,4 mètres qui permettent à l’avion d’avoir une meilleure capacité de décollage, une efficacité énergétique optimale, une réduction d’environ 4% des émissions du CO2 et enfin une atténuation de l’empreinte sonore.

Tags:

Category: Brésil, Actualité Brésil, Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *