Argentine, le procès sur les vols de la mort est lancé

Publié le: 30-11-2012

Argentine | Actualité Argentine |

(Mis à jour le: 16/06/2014)
Evaluer cet article

Le procès des vols de la mort est lancé mercredi dernier en Argentine

Mercredi dernier, en Argentine s’est déroulé les premières scènes du procès des vols de la mort. En fait, 66 militaires et 2 civils sont accusés d’avoir participé à ces vols de la mort, lorsque sous la dictature militaire entre 1976 et 1983, des personnes de l’opposition fut jetées dans la mer vivants mais droguées.

789 cas de violation des droits de l’homme sont touchés par ce crime, considéré comme étant le plus violents sous la dictature.

Procès vols de la mort en Argentine

Procès vols de la mort Argentine

 

 

En fait, en 2003, les autorités argentines ont commencé à juger les crimes commises au sein de l’Ecole de mécanique de la Marine, connue pour être le centre de la torture.

Rodolfo Yanzón, un avocat argentin a indiqué que « c’est et ce sera le plus important procès pour des crimes contre l’humanité ». Le procès va s’étendre sur environ 2 ans,
le temps d’écouter des témoignages de 900 personnes.

Les accusations ont commencé dans la salle de tribunal de Buenos Aires, encerclée par les défenseurs de droit de l’homme venus réclamer justice.

Huit pilotes de vols de la mort ont été interpellés ainsi que l’ex-pilote argentin-néerlandais Julio Poch qui fut arrêté en 2009 en Espagne.

On note également l’ancien secrétaire d’Etat aux finances sous la dictature, Juan Alemann, qui est accusé pour avoir participer à la torture lors de l’interrogatoire d’Orlando Ruiz, qui a été accusé à l’époque d’avoir organisé un attentat contre Alemann.

L’Argentine a donné environ 30.000 personnes entre morts et disparus sous la dictature.

Tags:

Category: Argentine, Actualité Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *