Mendoza : découvrez la ville de Mendoza en Argentine

Voyage en Argentine | Argentine |

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 07/09/2018)

Capitale de la province de Mendoza en Argentine, la ville de Mendoza se situe à environ 987 km à l’ouest de Buenos Aires. Elle culmine à plus de 800 mètres d’altitude, un peu au niveau du pied des Andes. Elle figure parmi les destinations incontournables sur le sol argentin et si vous voulez comprendre pourquoi, suivez-nous dans notre aventure dans cette région viticole en plein désert.

Un trait d’histoires

Mendoza

Pour connaître une nouvelle ville, on commence toujours par son histoire. En ce qui concerne Mendoza, elle a été fondée sous le nom de Ciudad de Mendoza del Nuevo Valle de La Roja en mars 1561 par un dénommé Pedro del Castillo.

Avant l’arrivée de ce dernier sur place, le site fut occupé par d’ingénieux indigènes dont les Incas, les Puelches et les Huarpes. C’est à ces derniers que la ville doit aujourd’hui son superbe système d’irrigation appelé « acequias » qui a permis de transformer cette zone désertique en une charmante ville urbaine verdoyante.

Quand les Espagnols arrivèrent sur les lieux, le site connut un rapide développement en partie grâce à la présence des jésuites et au travail fourni d’un côté par les indigènes et de l’autre par les esclaves.

En 1788, le système d’irrigation mis en place par les Huarpes fut élargi pour puiser les eaux des rivières environnantes dont le Rio Mendoza auquel la région doit son appellation. Ce développement du système a permis de booster la production agricole et les relations commerciales de la ville avec Buenos Aires se sont également développées entraînant l’essor de la ville.

Entre 1817 et 1818, c’est à Mendoza que José de San Martin battit son armée destinée à combattre pour l’indépendance du Chili.

Après qu’un tremblement de terre ravagea la ville en 1861, cette dernière sera reconstruite un peu plus loin du site originel, là où on la retrouve aujourd’hui.

De nos jours, la ville de Mendoza est connue pour ses centaines de vignobles, les grands crus qui y sont produits et ses monuments touristiques. Elle est aussi un pôle universitaire important de l’Argentine.

Mendoza, une oasis en plein désert ?

Mendoza en Argentine

C’est effectivement ainsi que certains la voient, mais elle n’est pas vraiment une oasis. Il s’agit seulement d’une ville verdoyante au cœur du désert qui entoure les Andes. Comment cela est-il possible vu que les précipitations n’y sont pas vraiment abondantes et que la région se situe dans une zone à climat semi-désertique ?

Comme on l’a expliqué, les Indiens Huarpes y ont établi un système d’irrigation ingénieux. Plus tard, les Espagnols ont repris le même système en y apportant quelques améliorations. De nouveaux canaux ont alors été établis et ce sont eux qui longent toute la ville et les trottoirs pour fournir de l’eau fraîche aux habitants et à toutes les plantations. C’est grâce à ces canaux que les arbres bordant les rues sont aussi verts et que les vignobles sont très productifs malgré la faible précipitation qui y règne. Il faut souligner que même si de violents orages éclatent parfois en été, synonyme de saison humide, la faible précipitation que connaît la région est favorable pour les vignes qui sont protégées par les maladies reliées à une trop forte humidité.

D’où viennent les eaux irriguées ? De la rivière Mendoza laquelle trouve sa source dans les montagnes des Andes, là où la glace se met à fondre.

Que voir et que faire à Mendoza ?

découvrez la ville de Mendoza en Argentine

Outre la visite de ses vignobles qui rime avec dégustation de vin, la ville de Mendoza compte quelques sites historiques et touristiques à ne pas manquer à savoir :

  • La Plaza Independencia :

Comme presque dans la majorité des villes sud-américaines, Mendoza possède aussi sa place de l’indépendance qui se situe en plein centre de la ville. Tous les jours de la semaine, s’y reposer à l’ombre de ses grands arbres est particulièrement reposant surtout que de là, on peut observer le quotidien des habitants.

A partir du jeudi soir jusqu’au dimanche, un marché artisanal envahit les lieux, mais l’atmosphère est tellement conviviale qu’on a adoré y découvrir les différents étals et discuter avec les marchands.

Autour de la place, on retrouve quelques bâtiments historiques comme celui abritant le Museo Municipal de Arte Moderno. Ledit bâtiment date de 1930 et abrite aujourd’hui une galerie d’art où l’on trouve surtout des expositions temporaires sur la photographie, la peinture, la sculpture, …

De là, nous longeons le fameux « Paseo Sarmiento » le long duquel on découvre la Legislatura Provincial ainsi qu’un grand nombre d’hôtels, de restaurants, de cafés et bien sûr des bars à vins que l’on n’a pas hésité à découvrir.

  • Les musées :

A part celui situé sur la Plaza Independencia, Mendoza abrite d’autres musées dont le Museo Historico General San Martin et le Museo del Area Fundacional.

Le premier a été ouvert en l’honneur du général José de San Martin qui, rappelez-vous a permis l’indépendance du Chili. Dans cette galerie, vous trouverez de nombreuses pièces qui relatent l’histoire de ce héros et de sa carrière militaire. D’autres pièces du musée abritent, quant à elles, divers documents officiels ainsi que des uniformes datant de la guerre de Malvinas et de la Campagne du désert.

En ce qui concerne le second musée, il est axé sur l’histoire de la ville depuis sa construction en 1561, puis sa destruction suite au tremblement de terre et sa nouvelle reconstruction. On y trouve alors de nombreuses pièces archéologiques ainsi que des clichés photographiques et autres formes de témoignages  sur son passé. L’héritage des Huarpes, à savoir les canaux et le rôle de l’eau dans cette zone désertique y sont également relatés.

Lire également : Musée d’art latino-américain de buenos aires

  • Les espaces verts :

Toutes les rues de la ville sont bordées par de grands arbres, mais ces derniers ne sont pas les seuls à apporter une touche verdoyante à la ville. En effet, Mendoza abrite d’autres espaces verts dont le parc écologique du palais de justice, le parque General San Martin et la Plaza España.

Le premier même si se situe au sein du palais de justice est ouvert au public et permet d’admirer le bâtiment le mémorial du drapeau andin. Rappelons que ce palais se situe au cœur du fameux Barrio Civico, là où on retrouve les bureaux. Ce quartier abrite également la maison du gouvernement et le Palacio Municipal de la terrasse duquel, on peut admirer le centre-ville et les contreforts des Andes par le biais de télescopes installés sur la Terraza Mirador.

Le parque General San Martin s’étend, quant à lui, sur plus de 300 hectares. C’est le plus vieux parc de la ville et à voir ses vastes espaces verts et des hauts arbres, il est difficile de croire qu’auparavant, le territoire était complètement désert. Dès l’entrée, on est émerveillé par l’imposante entrée en fer puis par le Cerro de la Gloria d’où on a aussi une vue imprenable sur Mendoza.

Enfin, concernant la Plaza España, elle date de 1949 et abrite aujourd’hui des fontaines et des jardins au centre desquels trône encore l’imposante statue d’une femme espagnole. Le week-end, une feria artisanale s’y tient également.

  • Le Mercado Central :

Situé à proximité de la place de l’indépendance, le marché central est un incontournable pour découvrir les produits locaux surtout le vin et le fromage.

  • La visite des vignobles :

visite des vignobles

Mendoza abrite de nombreux vignobles que les locaux désignent surtout sous le terme de « bodegas » pour caves. De ces bodegas sortent de nombreux vins issus de différents cépages comme le Chardonnay, le Malbec, le Cabernet-Sauvignon, …

Parmi les bodegas qu’on a eu la chance de visiter, il y a eu celle de la « Colina de Oro » qui fabriquait autrefois le vin le plus connu d’Argentine, le « Toro ». A cette époque, la bodega était surtout connue sous le nom de « Giol ». A proximité de cette dernière se situe la bodega Lopez, qui a été créée en 1898 ce qui fait d’elle l’une des plus vieilles bodegas de la région.

  • L’Aconcagua :

Et pour terminer notre séjour à Mendoza, nous n’avons pas pu résister à l’appel de ces hauts sommets enneigés qui trônent derrière la ville et où l’on trouve l’Aconcagua. Il s’agit, ni plus ni moins du plus haut sommet d’Amérique du Sud avec ses 6 962 m de hauteur. Certes, pour y aller, il faut être un pro de l’alpinisme, mais avec un bon guide et des compagnons expérimentés, on peut quand même s’y essayer.

Découvrez l’Argentine de A à Z.

Tags:

Category: Voyage en Argentine, Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *