Noël au Mexique : comment se célèbre Noël chez les Mexicains ?

 

Voyage au Mexique | Mexique | Culture Mexicaine | | |

Noël au Mexique

Neuf jours pour célébrer Noël au Mexique

Pour ceux qui rêvent d’aventure, d’évasion et de découverte pour Noël en Amérique du sud, mettez le cap sur le Mexique. Il fait, effectivement, une destination de voyage exotique pour terminer l’année en beauté. Une fois sur place, vous verrez qu’ailleurs à travers le monde, chaque pays a sa manière propre pour célébrer la fête de la Nativité. Dans le cas des Mexicains, les festivités se déroulent comme suit …

Neuf jours pour célébrer Noël

Alors que chez nous, Noël se célèbre seulement autour du 25 décembre, c’est-à-dire du 23 au 25, au Mexique, la célébration dure neuf jours. En effet, les festivités débutent dès le 16 décembre par une tradition que les Mexicains appellent « Posadas ».

Ce mot espagnol signifie bien « auberges », mais qu’a-t-il à voir avec la naissance du Petit Jésus ? La première chose à retenir c’est que les Mexicains sont très chrétiens. La fête de la Nativité est donc, pour eux, une fête religieuse où on met à l’honneur l’enfant Jésus.

Pour commémorer sa naissance, les habitants du Mexique retracent, chaque année, le pèlerinage de Joseph et de Marie c’est-à-dire leur itinéraire depuis Nazareth jusqu’à Bethléem. Ils mettent en scène ce voyage durant lequel Joseph et Marie ont dû faire l’aumône et demander l’hospitalité des gens. A plusieurs reprises, ils ont fait face à des refus et ont dormi dans des auberges d’où le mot « Posadas ».

Pour faire revivre cette période qui précède la naissance du Messie, les habitants établissent une véritable mise en scène. Deux scénarios se présentent alors.

Dans le premier, les enfants se déguisent, tiennent une bougie à la main ainsi que des statues de Joseph et Marie. Ils vont ensuite frapper chez les voisins pour demander l’hospitalité. Ils ne l’auront qu’à la troisième maison. Noël se fêtant surtout en famille au Mexique, ce scénario n’est plus très visible.

Découvrez aussi – Les sites incontournables au Mexique

Dans le second, ce sont les amis et la famille qui mettent le pèlerinage. Le groupe se divise alors en deux. Le premier reste dehors tandis que le second reste à l’intérieur. Ceux qui se retrouvent dehors jouent le rôle de Joseph et Marie. D’ailleurs, ils doivent avoir leurs figurines pour bien souligner le fait que ce sont eux qui demandent l’hospitalité.

Pour ce faire, ils n’utilisent pas des mots, mais des chants. Au début, le groupe extérieur essuie quelques refus, mais les membres continuent de chanter jusqu’à ce que les portes s’ouvrent. Quand enfin, le groupe intérieur accepte de les accueillir, des bougies sont allumées et la fête s’enchaîne alors par un grand repas. Pour répondre au groupe extérieur, le groupe intérieur entonne également des chants et ce, que leur réponse soit négative ou positive.

Pendant neuf jours, ces traditions sont réalisées. Tous les soirs, on change toutefois de maison. Pourquoi neuf jours exactement et non pas la veille de Noël seulement ? Pour indiquer les neuf mois de grossesse de Marie. A part les Posadas en famille et entre amis, les élèves les mettent également en scène à l’école.

Comment est née cette tradition ? L’histoire raconte qu’à l’origine, les Posadas ont été créées pour concurrencer les traditions aztèques. Ces derniers avaient effectivement l’habitude de célébrer la naissance du Huitzilopochtli qui n’est autre que le dieu de la guerre. Leurs festivités avaient lieu entre le 7 et le 26 décembre. Quand l’évangélisation commence au Mexique à partir du 16e siècle, le Pape Sixte V demande à un dénommé Diego de Soria de mettre en scène la naissance du petit Jésus. Cela devait être théâtral, grandiose et bien sûr, à caractère religieux. Dès la première édition, la reconstitution connut un franc succès et a alors été maintenu d’année en année. Grâce aux Posadas, la foi chrétienne des Mexicains a été renforcée.

Lire aussi – Le Mexique : une destination de toutes les envies

L’enfant Jésus comme Père Noël

Au Mexique, on ne croit pas du tout au père Noël et d’ailleurs, vous ne verrez le personnage dans aucune ville. Pour eux, c’est l’enfant Jésus qui distribue les cadeaux en les déposant au pied du sapin. Au matin du 25 décembre, les enfants les découvrent avec la même joie que les enfants de chez nous ont après le passage du père Noël.

La seule différence concerne donc celui qui offre les cadeaux. Pour les petits Mexicains, pas de père Noël, mais un petit Jésus très généreux.

A part le jour de Noël, une autre distribution de cadeaux a lieu le 6 janvier, date de l’Épiphanie. La veille de la fête des rois mages, les enfants déposent leurs chaussures au pied du sapin avec l’espoir de retrouver de l’argent dedans à leur réveil. Cette tradition revêt encore un aspect de la foi chrétienne, car rappelons-le, c’est le 6 janvier que les rois mages sont venus apporter leurs cadeaux au petit Messie qui vient de naître.

Père Noël

Au Mexique, on ne croit pas du tout au père Noël !!!

Les crèches de Noël

Tous les ans, les Mexicains installent chez eux des crèches de Noël ou « Nacimientos Navideños ». Dans certains foyers, on ressort les éléments utilisés l’an dernier, mais il est presque incontournable d’y ajouter de nouveaux éléments. Pour sublimer les crèches, les Mexicains se ruent aux marchés de Noël pour trouver quelques objets de décor à acheter. C’est aussi l’occasion de faire ses courses de Noël, d’acheter des cadeaux et les ingrédients pour les repas. La tradition veut que chaque habitation ait sa crèche pour indiquer qu’ils ont bien donné l’hospitalité à Joseph, Marie et le petit Jésus.

Découvrez – Les meilleurs endroits au monde pour les vacances de Noël

La piñata de Noël

Chez nous, les piñatas sont incontournables pour les fêtes d’anniversaire ou d’autres fêtes d’enfants, mais au Mexique, elles sont reliées à la fête de Noël. D’ailleurs, alors que chez nous, la piñata peut afficher différentes formes, au Mexique, sa forme est généralement toujours la même. Elle se compose d’une grosse boule à sept picots colorés. On remarque néanmoins quelques nouvelles formes sur le marché, mais le symbole qu’elle représente reste la même.

La boule représente la terre et ses richesses tandis que les sept picots font référence aux sept péchés capitaux. Là encore, le caractère religieux domine. Pour la foi des Mexicains, la boule à picot a pour but de séduire l’homme afin qu’il pèche. Pour résister à la tentation, l’homme va devoir lutter contre le diable. On lui bande les yeux, car il doit marcher par la foi jusqu’à la piñata (symbole de péché). Il va ensuite essayer de l’exploser pour vaincre le diable. Quand il réussit à délivrer les bonbons, les fruits et autres gourmandises à l’intérieur, il a vaincu le diable et partage maintenant des sucreries en guise d’espoir.

Découvrez aussi :

C’est au dernier jour des Posadas que la piñata est détruite c’est-à-dire le 24 décembre, durant la veillée de Noël.

Savez-vous que la piñata est, à l’origine, une tradition chinoise ? En effet, ce sont bien les Chinois qui l’ont inventé dans le cadre de la célébration de l’arrivée du printemps. Quand Marco Polo la découvre au cours d’un voyage en Chine, il en rapporte une dans son Italie natale et la fait découvrir à ses compatriotes. Les Italiens ont commencé à leur tour à en fabriquer. D’ailleurs, le mot piñata serait un dérivé de « pignatta » qui signifie « pot de terre fragile » en italien. Plus tard, les Espagnols ont été séduits à leur tour et commencent également à en fabriquer. Quand ils ont colonisé le Mexique, ils ont introduit au pays cette tradition aujourd’hui connue à travers le monde.

Noël au Mexique

Noël au Mexique

Le sapin de Noël

D’autres traditions, principalement issues des États-Unis, sont également pratiquées au Mexique. On peut notamment citer le sapin de Noël que les familles décorent minutieusement.

Quand vous vous trouverez au Mexique pour les fêtes, vous ne risquez donc pas d’être totalement dépaysé même si voir un sapin décoré sous un soleil de plomb paraisse peu habituel.

Je tiens d’ailleurs à souligner que la période de Noël au Mexique ne se fait pas sous la neige et la grisaille d’Europe. Là-bas, la fête se déroule dans une ambiance exotique avec des tenues décontractées et légères. Vous aurez même l’opportunité de voir un superbe sapin de Noël alors que vous paraissez sur le sable blanc. Une vision un peu surprenante, mais Oh ! Combien réconfortante.

Le repas traditionnel de Noël

Durant chaque Posada, les Mexicains se retrouvent chaque soir autour d’un bon repas. C’est toutefois durant la veillée de Noël, le soir du 24 décembre qu’on retrouve des plats traditionnels comme la dinde.

Celle-ci est préparée différemment dans chaque famille. Alors que certaines la servent avec une sauce au mole c’est-à-dire une sauce au chocolat pimentée, d’autres préfèrent la farcir avec des légumes et raisins secs ou avec de la viande. La dinde est ensuite cuite dans du vin blanc avec des herbes et des pruneaux. Elle est généralement servie avec une salade à base de pommes vertes et encore des raisins secs.

Dans les villes côtières, la dinde est remplacée par de la morue, un produit de luxe chez les Mexicains. Le poisson est préparé à la biscaïenne avec des oignons et des tomates.

D’autres plats typiques peuvent également se retrouver au menu, tels que :

  • les tamales : il s’agit de papillotes emballées dans une feuille de maïs ou de bananier et que l’on fait cuire à la vapeur. Le plat est à base de farine et est garni avec toutes sortes de farce. Les tamales peuvent être salés ou sucrés selon vos envies ;
  • le pozole : bien qu’il ne fasse pas froid au Mexique au mois de décembre, les habitants ont quand même l’habitude de manger de la soupe notamment la soupe qui réchauffe nommée Pozole. Ce potage se compose de poulet ou de porc et est assaisonné à l’ail et au chili ;
  • le bacalao : à base de morue séchée, le bacalao est un repas de fête incontournable au Mexique. Il est accompagné de pommes de terre, d’olives, de câpres et de tomates. C’est un plat originaire d’Europe, mais que les Mexicains chérissent toujours ;
  • le punch de Noël ou « el ponche » : c’est la boisson traditionnelle durant le Noël mexicain. On la prépare avec les ingrédients suivants : le tamarin, la pomme, quelques morceaux de canne à sucre, des pruneaux et des « tejocotes » alias l’aubépine du Mexique. Et si on souhaite boire une boisson chaude, on a soit le thé soit le cidre chaud ;
  • les buñuelos : ce sont les desserts de Noël au Mexique. Il s’agit de beignets sucrés à base de pâte de blé levée, de lait, d’œufs et de sucre. La pâte est ensuite confectionnée en petites boules lesquelles seront frites dans de l’huile chaude. Elles sont parfumées à la vanille ou à l’anis avant d’être servies. Elles peuvent également être garnies de confiture, de crème pâtissière, de fromage ou de banane selon les envies.

En savoir plus sur Les plat de Noël

Le repas traditionnel de Noël au Mexique

Un point sur la météo de décembre eu Mexique

Comme je le disais plus haut, Noël se fête sous le soleil au Mexique. Contrairement à d’autres destinations en Amérique latine, la période de fin d’année mexicaine n’est pas une haute saison touristique. Cela vous permettra d’acheter vos billets à prix réduit et même de faire vos réservations d’hôtel à tarifs normaux. Quoi qu’il en soit, il est toujours conseillé de réserver les places à l’avance pour passer un agréable séjour au pays des tacos.

En ce qui concerne la météo, le soleil sera au rendez-vous donc prévoyez des vêtements légers. Emportez quand même quelques légers vêtements chauds pour les fins de soirée. En général, la température moyenne oscille entre 23 à 32°C. On peut toutefois noter des chutes à environ 18°C et des pics à environ 36°C.

Découvrez également – Les expositions de Noël à Paris

Tags: , ,

Category: Voyage au Mexique, Mexique, Culture Mexicaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *