Chili : le volcan Villarica est entré en éruption

Publié le: 25-03-2015

Actualité Chili |

(Mis à jour le: 03/07/2018)
Evaluer cet article

Le volcan Villarica est situé dans le sud du Chili, dans la région d’Araucania. C’est l’un des volcans les plus actifs du pays et en dehors des éruptions, il fait aussi figure d’attrait touristique pour les provinces de Púcon et Villarica. Depuis le début du mois de février 2015, le volcan a augmenté son intensité ce qui fait que l’éruption du 3 mars dernier ne fut pas une surprise pour les habitants.

Le volcan Villarica

Il s’agit d’un strato-volcan ou volcan gris qui peut produire des éruptions stromboliennes c’est-à-dire entraîner des coulées de lave sortant du cratère actif. Le cône basaltique à cratère ouvert trône à 2 847 mètres d’altitude. Ce volcan se situe à une quinzaine de kilomètres de Púcon et 25 kilomètres de Villarica. Ce volcan figure parmi les plus actifs du Chili et sa dernière grande éruption date de 1971. Soulignons que depuis le mois de février, le volcan a affiché une activité soutenue.

Chili le volcan Villarica est entre en eruption

Zéro victime …

Grâce aux services de sûreté, l’éruption qui a eu lieu le 3 mars dernier à 3 h du matin n’a fait aucune victime. L’ONEMI (organisme national des urgences du ministère de l’intérieur) y est pour beaucoup puisque la veille de l’éruption, le 2 mars, il a lancé l’alerte « orange ». Aucune évacuation n’a donc été faite ce jour-là, mais ce n’est que le lendemain dans la nuit du 3 mars que l’alerte a viré au « rouge ». Sitôt l’alerte lancé, l’ONEMI a participé activement à l’évacuation des quelques 3 000 personnes qui vivent aux abords du volcan.

 

Mais de nombreuses conséquences à prévoir

Même si le volcan Villarica n’a fait aucune victime humaine, les conséquences de son éruption sont à prévoir. Ainsi, à court ou moyen terme, il se peut que :

  • Des axes routiers soient bloqués par la lave
  • L’eau subisse une pollution minérale
  • Des intoxications surgissent à cause des fumées de l’éruption surtout si le vent les pousse vers des zones habitées
  • Les alentours du volcan connaissent une modification de morphologie
  • Les lacs et rivières sortent de leur nid à cause de la montée des eaux

D’autres conséquences peuvent aussi avoir lieu, mais pour les habitants du Chili, ce sont-là des choses auxquelles ils ont été habitués. En effet, avec les diverses catastrophes naturelles qu’a subi le pays telles que tremblements de terre, aridité, sécheresse, tsunamis et éruptions volcaniques, on peut dire que le Chili est passé pro pour maîtriser et se redresser après les déchaînements de mère nature. Aussi, même si le pire est passé, des résurgences sont possibles dans les semaines à venir donc prudence s’impose.

Tags:

Category: Actualité Chili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *