Amazonie : L’Amazonie une région de l’Amérique du sud

 

Voyage au Brésil | |

L’Amazonie

L’Amazonie est une grande terre située au centre du continent sud-Américain. Elle s’étend sur 6 568 107 km2.

Cette immense plaine est traversée par l’Amazone, le plus long fleuve de toute la planète et couverte par la plus grande forêt intertropicale au monde : la forêt amazonienne.

L’Amazonie

Amazonie

Amazonie

Géographie de l’Amazonie

L’Amazonie a une forme de poire. Le trois cinquième de sa superficie se situe au Brésil et le reste s’étend sur la Colombie, le Pérou, la Bolivie, le Venezuela, l’Équateur, la Guyane, le Suriname et la Guyane française. Autrement dit, il couvre la plupart des pays de l’Amérique du Sud. En savoir plus sur l’Amazonie péruvienne. Pour découvrir l’Amazonie, un voyage Bresil semble donc être la meilleure solution
Le climat

L’Amazonie est connue pour son climat très chaud et à la fois très humide tout au long de l’année. C’est un climat typiquement équatorial. Ce climat a permis le développement de la forêt amazonienne et a entraîné la grande diversité des espèces peuplant cette zone.

Les températures moyennes annuelles tournent autour de 26°C toute l’année, mais en altitude, elle est aux environ de 10°C. Les précipitations moyennes sont de l’ordre de 2 100 mm à 2 450 mm par an. Il y a des régions, notamment dans la partie nord-ouest, qui bénéficient de plus de 10 000 mm par an. Ce surplus de pluie est dû à la présence de la forêt amazonienne qui dégage d’énormes quantités de vapeur d’eau et de chaleur ce qui provoque ces fortes averses.

L’Amazonie

Amazonie


La topographie

Les plus hautes altitudes de l’Amazonie sont faibles. Elles frôlent à peine les 400 mètres et sont généralement inférieures à 200 mètres. L’Amazonie se présente sous forme d’étages qui sont superposées parallèlement à l’axe du fleuve.

Par ailleurs, l’Amazonie abrite un phénomène très rare dans sa partie Nord. Ce phénomène se traduit par la rencontre de deux bassins fluviaux par le biais d’un cours d’eau naturel. Ainsi, le Rio Negro est relié au bassin de l’Orénoque grâce au canal de Casiquiare.

Aussi, au sein la forêt amazonienne, vous découvrirez de nombreux paysages, car elle abrite aussi bien des savanes que des forêts inondées. Le contraste est donc frappant et c’est ce qui suscite l’engouement des chercheurs. Il faut noter qu’à elle seule, cette forêt représente 50 % des forêts tropicales à travers le monde entier. Elle est l’un des rares poumons verts du monde ayant le pouvoir de freiner le changement climatique et cela, par absorption du CO2.

La faune et la flore

En Amazonie, on trouve plusieurs espèces de singes, différentes que celles qu’on rencontre en Afrique et en Asie. On y trouve également des marsupiaux, des écureuils volants, des reptiles comme les tortues, les caïmans, les serpents qui sont en général des espèces marines. On y trouve aussi une grande variété de poisson et le quart des espèces d’oiseaux de la planète ont élus domicile en Amazonie. En fait, les chercheurs et les experts découvrent chaque année une dizaine d’espèces vivantes dans cette région de l’Amérique du Sud.

Un perroquet en Amazonie

Un perroquet En Amazonie

Un perroquet En Amazonie brésilienne

Elle abrite aussi de nombreuses espèces en voie de disparition comme le jaguar, les loutres géantes ou encore les harpies.

Cette région est couverte par une épaisse forêt pluviale. Cette forêt dense et vaste pousse sur un sol médiocre, mince et faible en minerais. La forêt se nourrit d’elle-même pour se développer.

Dans cette forêt, on trouve l’arbre hévéa, originaire de ce milieu. La sève de cet arbre est utilisée pour produire le caoutchouc. L’hévéa fut emmené et transplanté dans d’autres zones dont le climat est semblable à l’Amazonie comme la Malaisie, l’Indonésie et la Thaïlande.

L’Amazonie a ouvert ses portes aux recherches pharmacologiques, car selon les chercheurs et scientifiques, la région déborde de richesses qui peuvent fournir des substances médicales de grande utilité.

La déforestation de l’Amazonie

L’Amazonie est l’une des plus importantes réserves naturelles au monde. Elle participe à la préservation de la diversité biologique et représente l’une des plus importantes réserves de la
biosphère.
Malheureusement, une menace plane sur cet environnement qui n’est autre que la déforestation. Une déforestation due aux besoins du développement économique des pays qui se la partagent. Il existe une autre grande réserve naturelle au Brésil qui est le Pantanal.
Un processus de déboisement a été mené aux alentours du bassin amazonien, au Brésil, au Venezuela, en Colombie, …
Les chercheurs d’or ont aussi concouru à détruire plusieurs zones de l’Amazonie. Au jour d’aujourd’hui, un tiers de la forêt a disparu et le WWF a lancé une campagne pour sauver ce qui reste de cette réserve naturelle. Le programme « Living Amazon Initiative » a donc été mis sur pied pour la sauver et pour ce faire, les gouvernements, les entreprises et les populations locales y participent tous. Chacun essaie alors de trouver les meilleures solutions pour sauvegarder la biodiversité de l’Amazonie.
Ce programme est une très bonne initiative, mais les efforts apportés ne suffisent toujours pas à éradiquer la déforestation de l’Amazonie. Les prévisions les plus optimistes déclarent même que d’ici 2030, 55 % de la surface de l’Amazonie disparaîtra complètement.
Même si les gouvernements participent à cette lutte, nombreux d’entre eux invitent aussi leur population à s’adonner au déboisement. Au Brésil par exemple, le gouvernement promet 100 hectares de forêt par famille et pour pouvoir y vivre, ces habitants doivent bien déboiser. Le pire c’est que malgré la richesse en minerais de son sol, celui-ci reste pauvre donc une fois que les occupants auront tout épuisé, ils partiront vers d’autres hectares, ce qui ne laisse aucune chance de sauvegarde à la région.

Tags: ,

Category: Voyage au Brésil

Comments (7)

  1. RandiN75 dit :

    L’Amazonie..j’en rêvais alors que j’étais un petit enfant! C’est vraiment triste de voir que pour se déveopper on perd beaucoup des belles choses de notre planète..

  2. Mare Helene dit :

    questions
    il y avait un célèbre indien qui avait été amené par le chanteur sting
    comment il s’appelait déjà ?
    je ne sais plus

  3. imix1 dit :

    Raoni
    Raoni, justement en lutte contre le projet du barrage de Belo Monte.

  4. Sandra dit :

    C’est triste ce que l’Amazonie est entrain de subir en ce qui concerne la déforestation.
    Cependant, c’est réconfortant de voir des personnes qui veulent défendre leur territoire à tous prix, comme ce Raoni que vous avez mentionné…
    Espérons que d’autres y contribueront aussi!

  5. Anne-Marie dit :

    Amazonie et Chaco
    L’Amazonie, cette belle région de l’Amérique du sud…j’ai toujours cru que c’ést l’écosystème le plus diverse mais récemment j’ai lu cet article sur Chaco du Paraguay http://www.ameriquedusud.org/chaco-un-paradis-sur-terre-au-paraguay/
    le pire que tous deux risque une grave déforestation qui peut nuire à tout le Globe

  6. ANDRIANATOANDRO Jaona R dit :

    Au lieu de faire la déforestation, l’on devrait sauvegarder. L’Amazonie est irremplaçable, plus qu’un patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *