Partir à la conquête des facettes cachées du Kirghizistan

Publié le: 23-02-2018

Voyage dans le monde

No votes yet.
Please wait...
(Mis à jour le: 23/02/2018)

Le Kirghizistan a ouvert ses frontières aux visiteurs en leur facilitant les entrées, et en supprimant le visa pour une soixantaine de Nations, y compris la France. Avec l’aide étrangère, un réseau d’offices de tourisme locaux et des chambres d’hôtes ont vu le jour. À cela s’ajoutent des lignes de treks à plus de 4 000 m d’altitude, dessinées pour attirer les fans de trekking. À part cela, Kirghizistan est surnommé « Suisse de l’Asie centrale » en raison de l’atmosphère bon enfant qui y règne et de son territoire recouvert par des montagnes à 94 %. Parmi ses massifs, on peut mettre l’accent sur le Jengish Chokusu, ex-pic Pobedy, signifiant « victoire » en russe. C’est le point culminant de la chaîne du Tien Shan, 7 439 m d’altitude. Ce sommet présente quelques dangers, mais des alpinistes russes ont quand même tenté l’expérience via la voie classique ouverte en 1961 ou via les 5 autres voies sur la face nord, cotées 5b à 6a selon l’échelle russe. Avis aux amateurs d’escalade aguerris !

Kirghizistan

S’attarder à Och, la deuxième ville du Kirghizistan

Le Kirghizistan tient à faire savoir aux voyageurs du monde entier qu’il existe, et qu’il ne manque pas d’attraits touristiques. Och, par exemple, ouvre ses portes aux personnes qui viennent visiter Kirghizistan. Cette ville livre ses merveilles à commencer par la montagne Takhti-Suleyman. Les musulmans se servaient de cette colline sacrée comme lieu de pèlerinage. Les routards, eux, y admireront un édifice orné d’un dôme argenté, rappelant la forme d’un gâteau de conte de fées, et qui abrite même un studio photo. L’endroit est agréable pour des prises de vue et pour apprécier la splendeur des alentours. À voir en couple, en famille ou entre amis. Par ailleurs, Och affiche une kyrielle de bâtiments prestigieux, dont « La Grande Route de la soie ». Ce musée, comparable à un bonnet de femme géorgienne, se consacre au développement historico-religieux d’Och. Cette attraction est à ne pas négliger, ne serait-ce que pour contempler les lampes sphériques en verre et les animaux empaillés qui s’y trouvent.

Explorer le magnifique lac Son Koul

Pour continuer l’exploration des lieux à sillonner lors d’un périple en Kirghizistan, les touristes partiront à la découverte du lac Son Koul. Ce lac de haute montagne se niche au creux d’une cuvette aux pentes douces de 60 km de long et 30 km de large. Le lac lui-même s’étend sur une superficie de 275 km2, avec une profondeur de 15 m. Il est entouré de sommets montagneux pouvant dépasser 4 000 m. 150 jours par an, le lac Son Koul gèle et est recouvert de neige. Il n’est donc accessible que par des cols à plus de 3 100 m d’altitude. Malgré tout, d’autres aspects des environs raviront les globe-trotters. En effet, la région est riche en faunes sauvages. Ils y verront des loups, des léopards des neiges, des bouquetins, des marmottes et des reptiles. D’importantes colonies d’oiseaux y sont également hébergées, parmi lesquelles des oies de montagne et des espèces aquatiques.

 

Category: Voyage dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *