Salar d’Uyuni : à la découverte du magnifique lac salé de la Bolivie

Voyage en Bolivie | Bolivie | |

Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...
(Last Updated On: 10/09/2018)

Tous ceux qui se sont déjà rendus en Bolivie vous recommanderont sûrement de visiter le Salar d’Uyuni. Ils vous diront qu’il s’agit du plus vaste désert de sel au monde, mais il faut vraiment y aller pour comprendre pourquoi il est un incontournable à voir au moins une fois dans cette vie. Si vous hésitez encore à faire vos bagages, embarquez avec nous vers le Sud Lipez, et donc le Salar d’Uyuni pour une aventure réellement passionnante.

salar d'uyuni Bolivie

Le Salar d’Uyuni : que disent les chiffres ?

Vaste étendue de sel aussi grand que deux départements français, le Salar d’Uyuni est un désert parfaitement plat qui se situe dans le Sud Lipez en Bolivie. Si l’on se réfère aux chiffres, voici ceux à retenir :

  • 10 582 km² soit environ 150 km x 100 km est la superficie du désert
  • 3 658 m d’altitude : il faut grimper à cette altitude pour découvrir ce magnifique site
  • 14 000 ans : cela se réfère à la fin du pleistocène, époque durant laquelle le désert s’est formé suite à l’évaporation du lac Minchin
  • +20 °C à -20°C : ce sont les amplitudes de température que l’on peut y rencontrer en une seule journée. En effet, en journée, la température est plus agréable, car avoisine les 20°C, mais dès que la nuit tombe, il faut se préparer à des températures extrêmes allant jusqu’à -35°C en hiver
  • 40 à 120 m de profondeur : la couche de sel qui recouvre tout le site peut effectivement aller de 40 à 120 m de profondeur ce qui lui fait une bien belle réserve
  • 60 milliards de tonnes de sel : la quantité de sel que contient le désert est estimée à 60 milliards de tonnes

salar d'Uyuni Bolivie

  • 25 000 tonnes : c’est la quantité de sel exploité par an, donc il vous reste encore du temps pour y aller avant que les réserves ne soient totalement épuisées
  • 5, 5 millions de tonnes, soit 40 % des réserves au monde : c’est la quantité de lithium que le désert abrite
  • 200°C : c’est la température qu’atteignent parfois les geysers de l’Altiplano bolivien
  • 4 x 4 : c’est le seul véhicule que vous rencontrerez tout au long de l’aventure, car la 4×4 est plus adaptée aux circuits de cette région aride
  • 200 € : c’est environ la somme que vous devez investir pour une expédition complète à travers le sud Lipez. Cela inclut généralement les services du guide qui est aussi votre chauffeur, la restauration, l’hébergement et les tickets d’entrée aux différents sites que vous rencontrerez sur les lieux. Oui, le Salar d’Uyuni est entouré d’autres sites magnifiques à découvrir. Cette somme est seulement établie à titre approximative, d’après nos propres expériences, car le montant exact dépendra de la ville de départ et de la langue parlée par le guide. Au départ d’Uyuni, les agences proposent des tarifs plus bas et si votre guide parle seulement espagnol, le prix reste également plus abordable. Au départ de Tupiza, il faut ajouter quelques euros et si vous demandez un guide parlant anglais, il faudra prévoir plus de 50 euros en plus
  • 1 à 5 jours : c’est la durée que peut prendre votre aventure dans la région
  • 4 500 m d’altitude : c’est à cette hauteur que les autres sites du Sud Lipez se situent donc il faudra soit grimper encore plus en arrivant au Salar d’Uyuni soit descendre de quelques mètres pour arriver au désert. Cela dépend du point de départ choisi

salar d'uyuni

Il faut effectivement savoir que même si le Salar d’Uyuni est l’objectif global de notre expédition, nous n’avons pas pu résister à l’envie de découvrir le sud Lipez. D’ailleurs, dans chaque agence que vous approcherez, on vous proposera une aventure complète pouvant aller de un à quatre jours selon votre ville de départ.

Des expéditions peuvent être organisées au départ de plusieurs villes boliviennes comme à La Paz, mais plus la ville sera éloignée du site, plus cher vous coûtera l’expédition. La plupart des touristes préfèrent alors se rendre dans la ville d’Uyuni ou celle de Tupiza, lesquelles sont plus proches et proposent des tarifs plus avantageux, surtout Uyuni.

Dans notre cas, le choix s’est orienté vers Tupiza et ce, pour diverses raisons.

Tupiza ou Uyuni ?

Nous avons donc préféré partir de Tupiza. Cette ville se situe près de la frontière du pays avec l’Argentine, c’est-à-dire dans l’extrême sud de la Bolivie. Pourquoi cette dernière et pas Uyuni ?

Le Salar d'Uyuni, dans le Sud Lipez en Bolivie

A Tupiza, l’aventure est beaucoup plus longue et le Salar d’Uyuni est la cerise sur le gâteau, en gros le but ultime pour un dernier ravissement avant de rentrer. A Uyuni, c’est par le désert que commence généralement l’aventure, donc on n’a plus cette petite attente qui nous pousse à avancer encore chaque jour. D’ailleurs au départ d’Uyuni, l’expédition peut faire en un seul jour vu que le désert n’est pas trop loin. Mais c’est chacun son vous-voulez après tout.

L’aventure depuis Tupiza vers le Salar d’Uyuni

Départ de Tupiza, très tôt vers 7h30 pour une expédition enrichissante à bord d’une 4×4. Au fur et à mesure que nous nous rapprochons du Salar d’Uyuni et eu fil des jours, voici les escales marquantes de notre périple :

Découvrez le Salar d'Uyuni en Bolivie

  • Un premier point de vue qui nous coupe le souffle : autour de nous, tout n’est que vastes espaces où les cactus sont visiblement dans leur élément et les lamas dans leur havre de paix favori. Sur la route qui y mène, les paysages sont déjà très changeants, mais sur ce point de vue, on se sent vraiment tout petit face à cette nature merveilleuse
  • Le village fantôme : il est totalement abandonné, mais émerveille encore nos regards. Le guide nous explique que ce village fut autrefois occupé par les Espagnols qui finirent par l’abandonner quand les mines se sont taries et quand une épidémie y fit rage

Cap sur le Salar d'Uyuni en Bolivie

  • L’entrée du parc : elle se situe à 4 800 m d’altitude et après avoir payé les tickets, les choses sérieuses vont commencer
  • Deuxième village pittoresque pour passer la première nuit très très froide : nous vous conseillons de vous vêtir chaudement et de multiplier les couches de vêtements

La laguna verde dans le Sud Lipez

  • Le désert de Dali et la laguna verde : à perte de vue, des lamas, des volcans, des autruches et de vastes terres arides au creux desquelles se situe paisiblement la fabuleuse laguna verde. Oui, elle est vraiment verte avec quelques nuances de turquoise et de blanc
  • Les geysers qui se situent à 5 000 m d’altitude. Malgré le froid qui persiste encore un peu sous ce beau soleil, nous n’hésitons pas à plonger dans les piscines naturelles agréablement chaudes

Les geysers de l'Altiplano bolivien

  • La laguna colorada : contrairement à la verte, cette lagune se décline dans des tons rouges-orangés du fait de la présence d’algues rouges dans ses fonds. C’est là que les flamants roses viennent par centaine durant les beaux jours et offrent un spectacle merveilleux

En savoir plus sur les flamants roses

La lagune Colorada dans le Sud Lipez en Bolivie

Découvrez aussi les flamants roses en Tunisie

  • Les roches aux noms bizarres : l’une d’entre elle a été baptisée caméléon, une autre s’appelle Coupe du Monde, une autre a la forme d’un cœur, … Nous en profitons pour grimper sur certaines d’entre elles

Les roches du Sud Lipez en Bolivie

  • La laguna negra, lac gelée et canyon du Cobra : la lagune noire porte bien son nom et nous ne nous y attardons pas. De même, nous avons préféré admirer le canyon du Cobra d’en haut. Dans ses profondeurs coule, tel un serpent la lagune noire. Sur le lac gelé, nous avons bien été tenté par du patinage, mais à défaut de patins, nous avançons
  • Une nuit dans un hôtel tout en sable : les murs, les tables, les chaises, les lits, … tout est en brique de sable ce qui nous indique que le désert tant convoité n’est plus très loin

L'ile Incahuasi dans le Salar d'Uyuni en Bolivie

  • L’île au cactus ou île IncaHuasi signifiant « maison de l’inca » : c’est l’endroit idéal pour admirer le lever du soleil et le désert de sel en contrebas. On nous explique qu’autrefois, il s’agissait d’une île sous-marine qui a immergé après le dessèchement du lac. Elle s’étend sur 24 hectares et est recouverte de cactus géants pouvant atteindre les 10 m de hauteur. On y trouve également des coraux

L'île au cactus dans le Sud Lipez en Bolivie

  • Le Salar d’Uyuni : nous arrivons enfin à l’étape ultime de notre aventure et nous ne sommes pas déçus. Le désert de sel s’étend à perte de vue devant nous et semble se croiser au loin, avec le ciel bleu. Durant la période de pluie, c’est-à-dire de décembre à février, le désert est couvert d’eau et ressemble alors à un miroir géant sur lequel se reflète la lumière du soleil et le ciel avec ses nuages. C’est comme si ciel et terre ne formaient plus qu’un. Le seul bémol c’est que son accès est plus difficile à cette période. Lire aussi : Guide Bolivie, le meilleur moment pour voyager en Bolivie

Le salar d'uyuni

  • Le village de Colchani puis d’Uyuni : ces deux villages semblent sortir de nulle part, car après cette vaste étendue désertique, on ne s’attend pas y rencontrer des habitants dans cette région aride. Colchani est plus touristique tandis qu’Uyuni est un peu pittoresque

Découvrez la Bolivie de A à Z

En savoir plus sur le salar d’Uyuni  avec l’office de tourisme officiel: http://www.bolivia.travel/ver_atractivo_es.aspx?id2=429

Tags: ,

Category: Voyage en Bolivie, Bolivie

Comments (1)

  1. paul dit :

    http://www.redigeons.com/?page_id=24
    Un article interessant je ne connaissais pas cet endroit
    merci de nous le faire découvrir
    par contre vous n’avez pas mis de liens sur tout ce qui est plage
    comme Les plages brésiliennes, les plages d’Argentine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *