Punta del Este : une station balnéaire réputée de l’Uruguay

Voyage en Uruguay | Uruguay

Evaluation: 5.0/5.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 2018-05-28)

Située entre l’Océan Atlantique et le Rio de la Plata, sur l’extrême pointe sud de l’Uruguay, Punta del Este est considérée comme la station balnéaire la plus glamour du pays et même de tout le continent sud-américain. Elle est rattachée au département de Maldonado.

L’histoire de Punta del Este

C’est en 1516 que Juan Diaz de Solis, un navigateur espagnol, découvre la pointe de la région et la baptise Cabo de Santa Maria signifiant « Extrémité de Sainte-Marie ».

En 1765, un petit fortin baptisé San Fernando y fut érigé pour renforcer le système défensif du site.

En 1820, le site appartenait à une famille aisée de Samuel Lafone. Cette dernière ne l’occupa pas longtemps puisque sept ans plus tard, en 1827, le Brésil l’envahit et y installa ses troupes. Cela donne le coup de départ à la bataille l’Ituzaingo.

Découvrez la ville de Punta del Este en Uruguay

En 1829, le site fut rebaptisé « Villa Ituzaingo » par le maire de la ville de Maldonado alors voisine du site. Cette appellation lui a été donnée pour rendre hommage aux indépendantistes qui ont remporté, deux ans plus tôt, la victoire contre le Brésil. L’objectif était d’alors d’y fonder une ville, mais le projet fut malheureusement avorté à plusieurs reprises à cause de guerres civiles.

En 1843, le gouvernement rachète le terrain pour une somme de 45 000 pesos. Il projetait alors d’y distribuer les emplacements, mais cette fois encore, le projet fut abandonné à cause des dunes qui compliquaient la construction de route.

A partir de 1857 toutefois, le site commença à être peuplé puis en 1860, son phare fut construit. De 1885 à 1887, c’est le port en dur qui vit le jour et en 1911, c’est la route qui fut achevée.

En 1889, un premier établissement hôtelier y fut construit par Pedro Risso et petit à petit, le site se mua en une station balnéaire à l’image de Biarritz.

Au début du 20e siècle, la ville fut connue sous le nom de Punta del Este qui signifie « Pointe de l’Est ». Cette appellation fut reconnue officiellement en juillet 1907.

En 1909, la ville se vit attribuer sa première église et d’année en année, elle commença à prendre encore plus d’ampleur jusqu’à devenir une station balnéaire réputé dès 1924. La construction de l’hôtel San Rafael de Punta del Este n’a fait que renforcer sa vocation touristique.

Punta del Este d’aujourd’hui

Parfois surnommée le « paradis de l’Uruguay », celle que les habitués appellent affectueusement Punta est devenue une étape incontournable en Amérique du Sud.

La ville se présente, désormais comme une cité moderne dotée de nombreuses infrastructures de tourisme. Elle se situe à environ 134 km de Montevideo, la capitale uruguayenne et abrite, sur son territoire, d’autres stations balnéaires telles que La Barra et José Ignacio à l’est puis Punta Ballena et Solanas à l’ouest. Chacune d’elle a un charme distinct donc une fois sur place, n’hésitez pas à les découvrir.

D’une vue globale, les grands immeubles et villas luxueuses y côtoient, en parfaite harmonie, de superbes plages de sable blanc bordées de mer aux eaux bleues claires qui rencontrent à certains endroits les dunes de la région.

Une station balnéaire née

Découvrez Punta del Este en Uruguay

Dès l’indépendance du pays, Punta del Este était destinée à devenir une station balnéaire accomplie ce qu’elle est devenue. C’est pour cela qu’à certaines périodes de l’année, les visiteurs y sont 100 fois plus nombreux que les résidents permanents.

Dans cette ville, il faut distinguer deux périodes touristiques :

  • La première se déroule en été c’est-à-dire de la mi-décembre à la mi-mars :

L’affluence est très importante à cette époque de l’année et on y rencontre surtout des jeunes venus profiter des clubs, des plages et des sports aquatiques possibles à cette période. Il faut dire que même si Punta séduit toutes les classes sociales, elle est aussi très prisée de la jet set qui vient s’y ressourcer.

  • La seconde période se tient tout le reste de l’année :

Cette période est plus calme, mais attire quand même un grand nombre de touristes qui y viennent justement pour profiter de la tranquillité de cette petite ville de l’Uruguay. Durant cette saison, les activités nautiques sont délaissées en faveur de l’éco-tourisme et des sports en plein air. Il faut souligner que la ville abrite une faune et une flore riche en biodiversité.

Une station balnéaire à deux plages

Et quelle que soit la saison durant laquelle vous projetez d’y séjourner, sachez que Punta del Este a un autre point fort en tant que station balnéaire : ses deux plages.

  • L’une se situe à l’ouest de la pointe, le long du Rio de la Plata. La plage nommée playa Mansa, y est bien protégée du vent et est assez calme tout au long de l’année. C’est également de ce côté qu’on trouve l’Isla Gorriti
  • L’autre, la playa Brava, se situe au bord de l’Océan Atlantique et fait face à l’Isla de Lobos. Cette dernière abrite une grande colonie de lions de mer. Cette plage est plus animée et est appréciée des surfeurs. On y trouve également un monument mondialement célèbre de l’Uruguay, la Mano de Punta del Este

Que voir et que faire à Punta del Este ?

Les monuments et les activités à faire sont nombreux à Punta del Este. A part les activités nautiques, il vous est fortement conseillé de visiter :

La Mano de Punta del Este

  • La Mano de Punta del Este: il s’agit d’une sculpture géante qui reproduit les cinq doigts de la main émergents à la surface du sable, tel un homme qui est en train de s’y noyer. Cette œuvre a été créée par l’artiste chilien, Mari Irarrazabal
  • La Casa Pueblo de l’artiste Paez Villaro qui continue à y vivre et à y travailler. Elle se situe à Punta Ballena, à environ 13 km de Punta del Este. A l’origine, l’artiste voulait l’utiliser en guise de maison d’été, mais aujourd’hui l’imposante bâtisse de blanc immaculé abrite un musée, une galerie d’art, un hôtel et une cafétéria
  • Le phare de la ville qui se situe à la pointe de Punta. A proximité, vous y trouverez la Paroisse La Candelaria qui vaut aussi le détour
  • L’Isla de Los Lobos : d’une superficie de 41 ha et située à environ 12 km au sud-est de Punta del Este, cette île abrite un phare qui y a été érigé en 1906. Il s’agit du plus grand phare de l’Amérique et du troisième à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, l’île est surtout peuplée par une importante colonie de lions de mer
  • L’Isla Gorriti : cette dernière se situe à 2 km à peine des côtes. Elle est vaste de 21 ha et abrite une forêt de pins propice aux ballades. Ses deux petites plages, Playa Honda et Puerto Jardin invitent, quant à elles, au repos. Un lieu spécifique y a été établi pour que chacun puisse y préparer son repas, par contre, il est interdit d’y passer la nuit

Découvrez l’Uruguay de A à Z

Category: Voyage en Uruguay, Uruguay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *