Mario Vargas Llosa, prix Nobel de littérature 2010.

Publié le: 08-10-2010

Actualité Pérou |

(Mis à jour le: 30/07/2013)
Evaluer cet article

L’ancien candidat à la présidence du Pérou, Mario Vargas Llosa vient d’avoir l’honneur de recevoir le prix Nobel de littérature 2010.

Mario Vargas Llosa est un romancier et un partisan actif contre le pouvoir autoritaire dans les pays d’Amérique latine.

Mario Vargas Llosa, auteur et écrivain de roman née au Pérou, vient de recevoir le prix Nobel de Littérature 2010.

C’est la première fois depuis 1990 que le prix Nobel de Littérature est attribué à un écrivain de l’Amérique du sud, Mario Vargas Llosa.
A l’époque c’était le Mexique par le biais de l’auteur Octavio Paz qui avait été récompensé et en 1982, Garcia Marquez qui est Colombien l’avez reçu en 1982.

L’écrivain Mario Vargas Llosa a tenu une conférence de presse à New York (USA), en déclarant:
« J’espère que ce prix m’a été attribué pour mon oeuvre littéraire, et non en raison de mes opinions politiques. Je crois que la littérature latino-américaine parle du pouvoir et de politique, et c’est inévitable. En Amérique latine, nous n’avons pas résolu des questions de base comme la liberté. La littérature est une expression de la vie et on ne peut pas éliminer la politique de la vie« .

Le président du Pérou, Alan Garcia, a indiqué que « C’est un grand jour, car le monde reconnaît l’intelligence visionnaire de Mario Vargas Llosa, ses idéaux libertaires et démocratiques ».

Mario Vargas Llosa est un auteur reconnu dans le monde à travers la plupart de ses publications qui ont été traduite en de nombreuses langues. Il a reçu de nombreux littéraires comme le Prince des Asturies en 1986, le Planeta en 1993 ou plus récemment le prix mondial Cino Del Duca en 2008.

L’écrivain âgé de 74 ans voyage énormément et trouve souvent son inspiration lors de ses escales que ce soit en Amérique du sud dans des pays comme le Brésil, le Chili ou sur ses terres natales au Pérou, mais aussi chez lui du coté de Madrid en Espagne (Europe). Il n’hésite pas à se rendre au États unis comme en 2005 pour y prononcer un discours « Confessions of a liberal ».

 1959 Les Caïds
 1963  La Ville et les chiens
 1965  La Maison verte
 1967  Les Chiots
 1969  Conversation à la cathédral
 1973  Pantaléon et les visiteuse
 1977  La tante Julia et le scribouillar
 1981  La Guerre de la fin du monde
 1984  Histoire de Mayta
 1986  Qui a tué Palomino Molero ?
 1987  L’Homme qui parle
 1988  Éloge de la marâtre
 1993  Lituma dans les Andes
 1997  Les Cahiers de Don Rigobert
 2000  La fête au bouc
 2003  Le Paradis – un peu plus loin
 2006  Tours et détours de la vilaine fille
 2009  L’herne

Tags:

Category: Actualité Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *