Quels moyens utilisés pour tracer le trajet d’un iceberg de 700 km2

Publié le: 28-05-2014

Argentine | Actualité Argentine

(Mis à jour le: 28/05/2014)
Evaluer cet article

Avec le réchauffement climatique des glaces se détachent souvent de l’Antarctique. Cela constitue un fléau surtout pour ceux qui utilisent quotidiennement la mer. Un iceberg de la taille de Chicago s’est détaché de dans l’Atlantique du Sud. Le vrai problème est le fait qu’il constitue un véritable fléau pour la navigation.

iceberg

Ce qu’on constate avec cet iceberg c’est que pour l’instant il ne se déplace presque pas et ne s’avance pas trop au milieu, car selon les rapports il reste sur les rives. Ce qui est une bonne nouvelle car il n’entrainera pas trop de dégâts. Mais comment peut-on définir son trajet ?

Cela demeure une tache encore difficile vue que les courants entre l’Argentine et l’Afrique du Sud l’influence beaucoup. De plus, le transport maritime sur cette partie de la mer est très intense. L’espoir que cette glace se fonde est très minime et même si cela se fera, cela prendra une année et suit un processus. Tout d’abord, il va se briser en plusieurs morceaux de blocs de glaces qui vont se répandre sur la surface. Il noter qu’à ce moment cet état des glaces est encore bien plus dangereux.

Appel à la science

Pour trouver une solution à cette situation, on a fit appel à des océanographes pour mieux examiner la situation. Leur but est de d’étudier son trajet pour construire des principes de repérage précis pour pouvoir l’appliquer dans l’avenir. Selon eux ce phénomène se produit tous les dix ans, mais dans la plupart des cas cela n’engendre aucun dégât, mais pour celui-ci fait quand même poser des questions,  car c’est la première fois qu’une glace de cette grandeur se détache.

 

Category: Argentine, Actualité Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *