Guide Colombie, l’endroit pour observer les oiseaux

Voyage en Colombie | | |

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 17/08/2018)

La Colombie est l’endroit où il faut aller pour observer les oiseaux. Bien sûr, vous pourrez en faire de même dans d’autres pays, mais il n’est pas sûr que vous y découvrirez les quelques 1 900 espèces qui vivent sur le territoire colombien. Oui, rien qu’à lui seul, ce pays abrite plus de 20 % du nombre total d’espèces d’oiseaux sur la planète avec environ 75 espèces endémiques. Pour les ornithologues et les passionnés, c’est un petit paradis qu’ils ne se lassent de découvrir et de redécouvrir. Cap sur la Colombie …

Quelques mots sur la Colombie

La Colombie couvre environ une superficie de 1 100 000 km². Il s’étend du Nord au Sud, de la mer des Caraïbes jusqu’en Amazonie et d’Est en Ouest, du fleuve Orénoque jusqu’à l’océan Pacifique. Il se subdivise alors en diverses régions abritant chacune des espèces spécifiques. Son positionnement sur l’équateur lui procure un climat tropical propice au développement d’un grand nombre d’écosystèmes.

En tout, ce sont quelques 1 920 espèces d’oiseaux différentes qui se partagent le territoire et ce chiffre tant à augmenter chaque année puisque de nouvelles espèces sont constamment découvertes. Parmi celles enregistrées jusqu’à aujourd’hui, 79 sont des espèces endémiques et une centaine sont des races très rares. En termes d’endémisme, il se situe à la troisième place après le Brésil et le Pérou qui abritent respectivement 203 et 105 espèces d’oiseaux endémiques. Ces derniers restent toutefois derrière elle en matière de variétés d’espèces présentes sur son territoire.

Découvrez l’histoire de la Colombie

Dans les Llanos orientales

La moitié Est du pays s’étend jusqu’au Venezuela. Elle abrite de vastes plaines irriguées par le fleuve Orénoque et par d’innombrables rivières. Cet environnement verdoyant et humide à souhait lui a valu un écosystème unique où l’on peut observer de nombreuses espèces d’oiseaux telles que des hérons, des oies, des canards, des cigognes, diverses variétés d’ibis et la fameuse chouette des Llanos.

Observation des oiseaux dans les Llanos orientales en Colombie

Et si on descend un peu au Sud-est, vers la forêt amazonienne, ce sont les perroquets de diverses variétés, le colibri Chiribiquete et le célèbre Agami trompette qui vous y attendent. Ils ne sont pas les seuls à occuper cette région, mais ce sera à vous de les découvrir au fur et à mesure de votre visite.

Le Pacifique Colombien

Les forêts tropicales humides qui recouvrent cette zone ouest abritent de véritables trésors vivants. Il faut savoir que la côte Pacifique, longue de 1 300 km affiche une pluviométrie supérieure à 10 000 mm3 par an. Au nord de la région c’est-à-dire dans les montagnes de Baudo, la biodiversité est impressionnante.

Et si on s’éloigne des côtes pour naviguer jusqu’aux îles de Gorgonilla et de Gorgona, ce sont d’autres espèces qui vous y attendent. Rappelons que ces îles ont été déclarées Parc National Naturel de la Colombie. Elles se situent à environ 56 km de la côte.

Et pour pousser votre instigation encore plus loin, vous pouvez naviguer jusqu’à 500 km des côtes pour atteindre l’île de Malpelo. Cette dernière abrite une chaîne aquatique de montagne qui s’étend sur plus de 1 400 km. Trônant au beau milieu de l’océan, de nombreux oiseaux y ont élu domicile.

La région du Choco

Rattachée à la région Pacifique, mais un peu plus dans les terres, la région du Choco est aussi une étape incontournable pour l’observation des oiseaux. Cette dernière abrite une jungle luxuriante ainsi que de superbes plages comme celle de Bahia Solano ou encore de Nuqui. Tout en profitant des plages, vous aurez également accès à des paysages naturels variés dont certains sont encore vierges.

Et à part l’observation des oiseaux, c’est aussi l’endroit idéal pour observer les baleines bossues et les tortues marines qui y viennent, chaque année pour s’accoupler. Le chant des baleines se mélangera alors à la quiétude et au gazouillis des oiseaux.

Observation des baleines dans la région du Choco, en Colombie

Le Macizo colombiano

Situé au sud-ouest de la Colombie, le Macizo colombiano est le point à partir duquel la cordillère des Andes se divise en trois sous-chaînes de montagnes. Chacune d’elle est l’habitat naturel d’une centaine d’espèces d’oiseaux et plus précisément des rapaces.

Dans le centre de cette région andine, au cœur des montagnes et dans la région caféière d’Eje cafetero, on rencontre des espèces comme les Pénélopes du Cauca, de nombreux colibris, les Tangaras, …

Cali et ses environs

Située entre la cordillère des Andes et le Valle del Cauca (au sud-ouest), Calli est la troisième plus grande ville de la Colombie avec plus de 2, 5 millions d’habitants. Cette municipalité bénéficie d’un emplacement étagé sur 900 à 4 100 m d’altitude. Sur son territoire, on compte plus de 562 espèces d’oiseaux soit encore plus que dans toute l’Europe.

Avitourisme dans le Valle del Cauca en Colombie

Chaque année au mois de février, la ville est le lieu de la Feria Internationale des Oiseaux en Colombie ou Festival international des oiseaux. Il est organisé par les ornithologues aussi bien colombiens qu’étrangers. Chaque édition a pour objectifs de mettre en avant toutes les espèces d’oiseaux du pays et de sensibiliser les habitants et les visiteurs à la protection de ce patrimoine menacé.

La région caribéenne

Dans cette région nord du pays, c’est la Sierra Nevada de Santa Marta qui vous livrera tous ses trésors. Cette dernière est aujourd’hui considérée comme la plus haute chaîne montagneuse en littoral au monde. Elle abrite plus de 635 espèces différentes qui se côtoient sur un territoire équivalent à 1, 5 % seulement de la superficie totale de la Colombie.

Il est courant d’y rencontrer des espèces comme la Paruline à lores blancs, le conure, le grallaire, …

Cliquez ici

Un patrimoine en danger

Colombie : « the place to be » pour observer les oiseaux

La déforestation, la chasse et les trafics illégaux menacent les espèces qui vivent en Colombie ainsi que leur habitat naturel. Pour les protéger, la forêt de San Antonio qui couvre une superficie de 900 ha a été classée Aire d’importance pour la conservation des oiseaux ou AICA par l’ONG Britannique BirdLife. Malheureusement, ce label n’est pas reconnu en Colombie et ne change rien à la situation désastreuse.

Pour soutenir ce premier effort, des ornithologues ont décidé de mener une sensibilisation directe auprès des habitants. Ils n’hésitent pas à leur verser une rétribution si cela peut les inciter à les écouter et à leur ouvrir leurs portes.

Heureusement, le gouvernement colombien a enfin pris conscience de cette richesse du pays et a lancé des mesures de protection pour soutenir l’avitourisme. Avec près de 15 000 observateurs par an, ce secteur en plein développement est un levier important pour l’économie du pays.

Même si les infrastructures proposées ne sont pas encore au top, des efforts commencent à être menés comme dans la forêt de San Antonio à laquelle, l’accès est désormais payant. Des guides sont également prêts à vous faire visiter les lieux tout en veillant au respect de l’écologie et de l’environnement.

Le Parc national naturel de Macuira figure également parmi les efforts menés puisqu’il abrite près de 17 espèces d’oiseaux endémiques.

Par ailleurs, des particuliers se sont également lancés dans cette protection des oiseaux et certains d’entre eux ont ouvert des petits espaces protégés. C’est notamment le cas de la Finca La Conchita qui est une ancienne ferme de lapins transformée en habitat pour diverses espèces d’oiseaux dont 18 espèces de colibris sur les 25 espèces qui y vivent.

Les colibris sont également nombreux à vivre dans la Finca Alejandria qui se situe, un peu plus haut dans la montagne.

et pour ceux qui veulent

Quelques espèces endémiques, rares et emblématiques du pays

Parmi les espèces endémiques de la Colombie, on peut citer :

  • le calliste multicolore : ses couleurs exotiques suscitent l’enchantement des observateurs
  • le conure à joues d’or : ce dernier se démarque par son plumage vert émeraude et sa frange jaune vif. C’est une espèce en voie de disparition à cause de l’abattement inconsidéré des palmiers, dans les hauteurs desquels ils vivent
  • le rarissime Multicolored Chlorochrysa Nitidissima : c’est un petit oiseau qui émerveille avec ses couleurs turquoise, vert anis et jaune
  • le Quetzal doré : il se reconnaît facilement avec son plumage vert et rouge vif qui se termine par une queue blanche. C’est un spécimen qui aime danser avec beaucoup de grâce. Environ 13 espèces de quetzal sont endémiques à la Colombie
  • le cacique : de couleur noire mélangée à du jaune vif, ce petit oiseau est connu pour ses chants claquants. Certaines variétés comme le cacique oropendola ou le cacique chocoano sont endémiques

Et toujours en matière d’espèces endémiques, vous y trouverez également des variétés de toucans comme le Culirrojo, des variétés d’Aras comme le Guacamaya vermeil, le Barranquero que l’on retrouve seulement dans la région de Popayan, …

A part eux, la Colombie se démarque également pour le fameux Condor des Andes, véritable emblème du pays. Ce dernier, considéré comme le plus grand oiseau au monde avec une envergure pouvant atteindre les 3 mètres est aussi très attendu des observateurs. On le trouve surtout dans le Macizo Colombiano.

L’Aigle Harpie, les Colibris, le Carpintero colombiano, la Coracine casquée, … sont également des incontournables à voir.

En savoir plus ici

Tags: , ,

Category: Voyage en Colombie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *