L’histoire du Venezuela

Publié le: 16-08-2013

Voyage au Venezuela | Venezuela

(Mis à jour le: 05/06/2014)
Evaluer cet article

L’histoire du Venezuela moderne a commencé avec la conquête des Espagnols avec l’aide de Bartholomé Welser au XVIe siècle.

En effet, si on remonte un peu à l’histoire, en août 1498, Christophe Colomb a découvert le Venezuela. L’année d’après, le Florention Amerigo Vespucci et Alonso de Ojeda qui est d’origine espagnole explorent la région pour la première fois où ils découvrent des indigènes qui vivaient essentiellement d’agriculture et de chasse.

L'histoire du Venezuela

L’histoire du Venezuela

La première colonie espagnole a été créée en 1522 à Nueva Cadiz. Là, la famille Welser qui était des marchands allemands mandatés par Charles Quint qui essaya la première colonisation en profondeur.

Durant la période s’étendant entre 1506 et 1507, Bartholomé Welser avait participé aux voyages portugais en direction vers les Indes et avait reçu le droit de coloniser le Venezuela comme gage d’un gros emprunt, fait à l’empire espagnol. Il s’engagea à faire venir des esclaves noirs à la nouvelle colonie.

Le 15 février 1531, les frères Antoine et Bartholomé Welser ont reçu le bénéfice de la première lors d’une seconde capitulation.

Bartholomé Welser

Bartholomé Welser

A cause des conflits entre allemands et espagnols ont abouti à l’assassinat de Philippe de Hutten et de Bartholomé Welser en 1546 à Tocuso. Cet assassinat a été commis par les deux espagnols Juan de Carvajal et Pedro de Limpias. C’est au cours de cette année que les derniers allemands quittèrent le Venezuela.

Aux XVIe et XVIIe siècles, le Venezuela a été très négligée puisque les Espagnols étaient occupés à extraire l’or dans d’autres régions, ce qui a permis aux anglais de faire connaissance avec ce territoire.

Après la colonisation espagnole vient une époque de l’essor du cacao entre le XVIIe et XVIIIe siècle.

Cette culture du cacao était stimulée par des marchands juifs hollandais venus d’Amsterdam dans la période s’étendant de 1651 et 1659 qui seront chassés après par les Portugais au Pernambouc en 1654, les Anglais à Pmreoon-Supenaanm en 1665 et les Français à la Martinique en 1685. Ces trois puissances ont joué la carte du cacao acheté aux amérindiens de la rivière Yaracuy vu que le sucre était encombré.

En 1688, 200 tonnes de cacao ont été importés à Londres. Quelques années plus tard, afin de pouvoir mieux collecter le cacao des amérindiens, les Juifs de Curaçao ont créé une bille à Tucacas en 1693.

En 1728, la Compagnie Royale Guipuzcoana a été créée par les Espagnols dont le but de capter le trafic du cacao toujours orchestré par les hollandais de Curaçao. Cette compagnie a affronté une révolte amérindienne menée par Andresote et soutenue par les Hollandais qui a duré trois ans de 1730 jusqu’au 1733.

Finalement, le cycle du cacao au Venezuela a été cassé par la surproduction, la guerre civile ainsi que la dispersion des esclaves à la fin du XVIIIe siècle.

Après toute cette colonisation, vient enfin l’indépendance au XIXe siècle. Durant ce siècle, le plus grand mouvement pré-indépendantiste est celui de Francisco de Miranda.

A un premier lieu, le débarquement sur les côtes vénézuéliennes avait été avoué à échec, car les bateaux espagnols ont fait la bataille. Francisco a dû fuir vers Trinidad et organise une deuxième expédition et débarquera le 3 août 1806 à la Vela de Coro mais n’était pas le bienvenu et il a dû retourner en Angleterre.

La lutte a été reprise en 1810. Un an après, un congrès élu au suffrage censitaire proclame l’indépendance du Venezuela sous l’impulsion de Francisco de Miranda et de Simón Bolívar exactement le 5 juillet 1811. Quelques mois plus tard, une constitution a été votée en décembre.

Mais, en débarquant à Coro, les troupes espagnoles ont renversé la situation et ont reconquit le pays entre mars et juin 1812. Cette compagne s’est terminée par l’arrestation de Francisco de Miranda par son partenaire Simón Bolívar à La Guaira. Cette compagne dura jusqu’à août 1813 où ce dernier arrivait en vainqueur à Caracas.

Donc la deuxième République a été déclarée en août 1813 en dépit de quelques victoires, les troupes espagnoles ont remporté la victoire décisive de Puerta épaulées par les llaneros de José Tomas Boves. Et par conséquent Simón Bolívar et ses alliés quittèrent Caracas.

Mais, ce dernier ne renonce pas et en mai 1816, il débarque sur l’île de la Marguerite, puis au Venezuela mais, sa tentative était un échec et il se repliait sur Haïti. Ne renonçant pas à ses projets, il s’est décidé de réaliser une nouvelle tentative le 1er janvier 1817 avec 4 300 hommes et réussissait à s’emparer de l’île d’Angustura.

Le deuxième congrès du Venezuela a eu lieu le 15 février 1819 et la constitution a été votée le 17 décembre 1819. Simón Bolívar devient président et dictateur militaire.

Le Venezuela obtient son indépendance définitive le 24 juin 1821 après la victoire de Carabobo.

Durant la période s’étendant de 1858 à 1863, diverses rébellions ont été notées.

Au XX- siècle, le Venezuela a vécu une époque de dictature suivie de la démocratie. En effet, durant sa première moitié, le pays fut dirigé par des militaires qui promurent l’industrie pétrolière qui a bousculé l’économie basée à 96 % sur le cacao et le café vers une économie pétrolière.

Durant cette période allant de 1908 à 1935, le pays fut dirigé par le dictateur Juan Vicente Gomez. Ensuite, le pays fut dirigé par Eleazar Lopez Contreras de 1926 à 1941 puis de 1941 à 1945 par Isaias Medina Angarita. Cette période s’acheva par le règne du dictateur Marcos Pérez Jiménez de 1948 à 1958 dont la chute a donné naissance au pacte de Punto Fijo précisant le nouveau système politique : l’élection démocratique.

Après, dans les années 1989, la population s’est soulevée à Caracas et aux alentours suite à l’explosion de divers tarifs. Le président Carlos Andrés Pérez envoie alors l’armée contre le peuple déchainé et tua entre 300 et 3000 personnes.

Suite à ces moments difficiles et sanguins, la présidence de Convergence nationale de Rafael Caldera qui a duré cinq ans de 1994 à 1999 a pu apaiser les tensions. Après, le lieutenant-colonel Hugo Chàvez a pris le pouvoir.

 

Category: Voyage au Venezuela, Venezuela

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *