Toyota veut s’imposer en Amérique du Sud

Publié le: 21-11-2014

Mexique | Brésil | Actualité

(Mis à jour le: 06/03/2019)
Toyota veut s’imposer en Amérique du Sud
5 (100%) 1 vote

L’Argentine rencontre des problèmes par rapport à son état économique depuis la crise qui a touché le pays en 2001. En effet, la production industrielle mais aussi et surtout la consommation ont connu une forte baisse depuis ces dernières années. Concernant le marché des voitures, le pays a rencontré dès le premier mois de cette année une forte baisse de 1 ,9% et qui a atteint les 40% durant le mois d’octobre, équivalent à 52 983 unités de moins. Ce qui fait donc une baisse générale estimée à 27% durant ces 10 mois.

Toyota, record à battre avec son usine de Zarate

Cette situation ne désespère pour autant pas les grands constructeurs automobiles, qui au contraire, cherchent à proposer des produits originaux afin d’accroitre leurs ventes. C’est le cas du constructeur japonais Toyota qui possède une usine implantée à Zarate depuis 1997 et qui compte y investir davantage avec une somme de 805 millions de dollars. On y produira ainsi les nouvelles versions du pick up « Hilux » dont la production devrait atteindre 140 000 unités par an, si pour cette année, le record à atteindre sera de 97 200. La société estime pouvoir atteindre la barre de un million d’unités produites d’ici fin 2018.

Toyota veut accroitre ainsi ses ventes dans les pays de l’Amérique Latine. En ce moment, il se trouve à la troisième position sur le marché argentin avec le Hilux, générant une vente mensuelle moyenne de 3.713 unités. Et en classement général, à la septième position avec une vente moyenne de 8 570 unités, en comparaison avec d’autres marques comme Volkswagen (17 267 u), Renault (14 394 u), Chevrolet (14 136 u), Peugeot (13 546 u), Fiat (13 265 u) et Ford (11 029 u).

Le Brésil à cibler

A rappeler que cette usine Toyota en Argentine est la base d’exportations de la marque vers les autres pays de l’Amérique latine comme le Brésil ou encore le Mexique. Deux pays dans lesquels la marque ne domine pas encore, alors que la moitié des véhicules produits en Argentine sont destinés à y être mis en vente. Toyota veut ainsi affirmer sa présence dans les pays de l’Amérique du Sud, une implantation prochaine d’une usine de production de la marque est d’ailleurs en cours au Brésil. Cette usine, qui sera sur pieds d’ici 2016, sera consacrée à la production de Prius, une voiture qui existe déjà sur le marché brésilien mais dont les ventes n’ont pas dépassé les 300 exemplaires notamment à cause de son prix élevé par rapport à celui du Japon. Cette différence de prix s’explique par les frais d’importation qui doivent être majorés aux prix du Brésil.

Des tactiques intelligemment utilisées pour que Toyota puisse reprendre la première place sur le marché global des automobiles face au constructeur allemand Volkswagen qui l’a détrôné depuis ce mois de Novembre.

 

 

Category: Mexique, Brésil, Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *