Voyager en vélo électrique, ce qu’il faut savoir

 

Transport

Voyager en vélo électrique, ce qu’il faut savoir
Evaluer cet article

Malgré cela, de nombreuses personnes sont tentées par l’idée de voyager sur un vélo à assistance électrique.

Considérés comme la mobilité urbaine du futur, les vélos électriques sont un choix populaire pour le tourisme. En tant que voyagistes, les voyageurs optent souvent pour des vélos électriques. Si vous envisagez d’acheter un vélo électrique ou si vous hésitez à le faire, voici quelques enseignements utiles tirés de notre expérience.

Une fois que vous avez succombé à l’attrait d’un vélo à assistance électrique, il ne vous reste plus qu’à l’essayer dans de bonnes conditions en vacances ou en balade.

Choisir le bon vélo

Le meilleur choix est le VTC à assistance électrique, qui permet de franchir toutes les distances et d’assurer un maximum de confort, que ce soit en ville ou en randonnée. Si vous préférez une conduite plus extrême, le VTTAE est polyvalent et passe partout. Privilégiez une technologie à moteur central pour une pratique efficace de la montagne, et choisissez une marque reconnue qui peut vous dépanner dans la plupart des régions de France.

Lire aussi : Quel type de vélo pour voyager en Amérique du sud ?

Faites confiance aux experts

Vous êtes déjà propriétaire d’un vélo électrique ? Avant de partir, faites une révision chez un réparateur de vélos ou un diagnostic chez Décathlon pour savoir combien de temps vous pouvez rouler en moyenne avec la batterie chargée. C’est une information très importante pour vous aider à choisir votre itinéraire.

Décidez de votre itinéraire

Tenez compte de votre niveau d’expérience. Êtes-vous un débutant ou cherchez-vous un itinéraire court de quelques jours avec un faible kilométrage journalier ? Les vélos électriques sont utiles, mais ils ne peuvent pas tout faire, alors attention aux douleurs. Si vous voyagez avec des enfants, prévoyez des activités pour eux l’après-midi et du vélo le matin pour ne pas les fatiguer. Prévoyez dans votre itinéraire les arrêts et les pauses nécessaires pour découvrir les ressources de la destination (géographie, patrimoine, gastronomie, etc.) et veillez à ce qu’il y ait suffisamment de points de recharge le long du parcours pour vous éviter des ennuis.

Privilégier les hébergements labellisés « Accueil Vélo »

En France, plus de 3 000 prestataires (hébergements, restaurants, loueurs et réparateurs de vélos, etc.) sont labellisés Accueil Vélo, garantissant aux cyclistes des services utiles tels que des abris sécurisés, des bornes de recharge de batteries, des kits de réparation et le transport des bagages.

Voyager léger

Le poids de vos bagages a une incidence directe sur la consommation de la batterie. Limitez-vous donc au strict nécessaire (vêtements légers et non encombrants, articles de toilette et matériel de réparation) et rangez-les bien organisés et équilibrés dans vos sacoches. Les bâches sont utiles pour une évacuation rapide en cas de pluie ou d’orage. Emportez également de l’eau, des barres de céréales et tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour passer la journée. Pédaler est un sport, même avec l’assistance électrique !

Lire aussi : Faut-il prendre une assurance voyage en 2023 ?

La sécurité avant tout

Portez un casque et emportez un kit de base avec les outils nécessaires pour réparer une crevaison. Vérifiez l’éclairage de votre vélo et portez des vêtements colorés. Le slogan « voir, c’est croire » est toujours d’actualité.

Surveillez le niveau de la batterie

C’est l’un des inconvénients du VAE, mais roulez au rythme de la batterie. La batterie passe en mode « économie » sur terrain plat et en descente, et en mode « sport » et « turbo » en montée. Pour éviter une augmentation significative de la consommation d’énergie, activez l’assistance même si vous n’en avez pas vraiment besoin. Emportez également une batterie de rechange, que vous pouvez louer. Cela vous évitera de tomber en panne d’électricité dans des zones reculées, à 45 km du prochain point de recharge. Vérifiez les points de charge sur votre itinéraire et rechargez systématiquement vos batteries tous les soirs. Certaines marques proposent également des prolongateurs d’autonomie. Ceux-ci sont plus légers à transporter que les batteries traditionnelles et peuvent prolonger la durée de vie de la batterie. Comme toutes les batteries, celles des vélos électriques doivent être entretenues : ne les exposez pas au soleil et maintenez leur niveau de charge à au moins 30 % (50 % est préférable).

Choisir des vêtements de cyclisme appropriés

Il s’agit d’un short de cycliste avec un siège renforcé, d’un T-shirt respirant, d’un coupe-vent imperméable, d’une veste en laine polaire pour les frissons matinaux et de chaussures confortables.

Prenez le temps de vivre et d’apprécier le paysage

Le vélo électrique permet de se libérer l’esprit en prenant en charge le travail nécessaire au déplacement du corps. Vous pouvez déguster des spécialités locales dans un restaurant, vous arrêter dans une boutique d’artisan ou observer les villes et villages que vous traversez. Moins vous passez de temps à pédaler, plus vous pouvez recycler cette énergie d’une autre manière. Vous avez également l’avantage de ne pas transpirer tout au long du trajet.

Vous avez plus de temps pour tout faire

Le vélo électrique permet de renouer avec l’art de la flânerie. En libérant du temps sur le trajet et en économisant votre énergie, vous avez plus de temps pour vous détendre et découvrir les sites et les gens de la destination. Tenez-en compte lorsque vous planifiez votre itinéraire.

Lire aussi : Voyage en Amérique du Sud en famille : comment bien s’organiser ?

Les avantages du vélo à assistance électrique

Une excellente façon de s’initier au cyclisme

Avec l’arrivée sur le marché des vélos à assistance électrique et leur prix abordable, le cyclotourisme est en plein essor en France et dans toute l’Europe. Le vélo à assistance électrique a permis d’envisager des voyages à vélo et des déplacements qui étaient auparavant impensables ou impossibles.

Les vélos électriques permettent non seulement aux personnes non entraînées, mais aussi à celles qui ne sont pas en bonne forme physique ou aux retraités, de prendre la route sans contrainte.

Rouler sur des itinéraires plus difficiles

Le principal avantage des vélos à assistance électrique est qu’ils permettent de se déplacer plus vite, plus loin et avec moins d’efforts. Avec un vélo à assistance électrique, les côtes sont moins difficiles à franchir et vous pouvez aller là où vous ne pourriez pas aller avec un vélo classique.

Les vélos électriques sont bons pour la santé

Même si vous n’êtes pas très fort, vous devez quand même pédaler pour avancer ! Cela vous maintient en bonne santé et est bon pour votre cœur.

Impact écologique réduit

Voyager à vélo pendant les vacances permet de réduire considérablement l’empreinte carbone et de faire un geste pour la planète.

Category: Transport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *